Algérie - Revue de Presse


Le poids de la sécurité

Quel sexagénaire américain aujourd?hui n?a pas, à un moment ou à un autre, tremblé à l?idée d?une nouvelle attaque terroriste, mais de grande ampleur ? C?est que ce syndrome que vivent au quotidien les Etats-Unis s?avéra encore un créneau porteur pour le couple Bush-Cheney. En plébiscitant le Président actuel de la Maison-Blanche, le citoyen ordinaire, qui ne s?inscrit pas forcément dans la tradition conservatrice, se trouve enfin délivré de la terreur quotidienne qu?inspirait le terrorisme, mais surtout franchit une nouvelle étape qui, sous le règne de Bush, lui permettra d?affronter une peur dont les contours lui sont devenus définissables. Comme si le monde aux Etats-Unis s?est rendu compte, qu?avec les républicains il peut toujours prendre l?avion, le métro, le train ou l?autobus. A vrai dire, dans cette terreur moderne savamment orchestrée depuis le 11 septembre 2001 par les médias lourds, le duo Bush-Cheney y a trouvé le thème central auquel il s?est constamment accroché durant la campagne électorale. Un analyste conservateur du Wall Street Journal, Daniel Henniger, y suggéra d?ailleurs, dans un article paru en mai 2004, à la droite républicaine de parler constamment, sinon exclusivement du sujet du terrorisme et de la sécurité, car ce sont les deux volets qui apparaissent aux yeux d?une grande population américaine comme l?élément primordial qui donnera suite à la vie. Et l?on a vu un George Bush ayant prouvé, durant son périple électoral, une capacité de man?uvre inhabituelle, et ce, en s?investissant avec vigueur dans l?élaboration d?un plan d?attaque contre Kerry, un plan d?attaque axé sur la lutte pour la sécurité des Américains et seulement pour la sécurité des Américains. En agitant le spectre du terrorisme, le Président américain s?est montré donc l?homme courageux, complètement métamorphosé par les avènements du 11 septembre 2001. Il s?est trouvé, malgré sa faible expérience, dans une position de commandement qui lui était indispensable, lui que beaucoup prenait, jusqu?à ce jour, pour l?idiot du village. En parfait conservateur venant d?un grand Etat de l?intérieur, il était probablement le mieux à avoir compris cette majorité d?Américains, laquelle voue un attachement à la foi et à la valeur religieuse, mais surtout intransigeante lorsqu?il s?agit de sa tranquillité et de sa sécurité. George Walker Bush s?est transformé aux yeux d? un grand électorat américain comme un leader brillant et solide... Pas si simple que ça !
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)