Alger - Revue de Presse


Le Para par fax



Le porte-parole du mouvement rebelle tchadien MDJT l?a encore répété à qui veut bien l?entendre : « Nous sommes disposés à livrer Abderrazak Le Para à l?Algérie. » Gratuitement et à l?heure qui vous arrange, enchaîné, en tranches ou en poudre, c?est en gros ce que pense le MDJT, quant au sort à réserver au terroriste le plus recherché d?Algérie. Pourtant, du côté algérien, on ne semble pas pressé de récupérer son para, même si Yazid Zerhouni et les autorités chargées de la lutte antiterroriste annoncent régulièrement des pourparlers avec le gouvernement tchadien. Le Tchad ayant autre chose à faire avec les milices djandjawides soudanaises qui attaquent son territoire et la guerre du Darfour qui déborde chez lui, on ne peut pas trop compter sur lui pour dénouer ce problème algéro-algérien, d?autant que c?est le MDJT lui-même qui a contacté les autorités algériennes pour leur annoncer qu?il tenait Le Para et était prêt à le livrer sans rançon. Les Tchadiens ne peuvent faire plus, il reste que l?Algérie ne doit compter que sur elle-même, même si en fait il semble que personne ne soit disposé à aller récupérer Abderrezak, comptant un peu sur une météorite, un accident de la circulation ou une inondation dans le Tibesti pour se débarrasser définitivement du Para. La raison invoquée est que l?on ne peut aller chercher quelqu?un comme ça dans le désert du Tibesti et reconnaître de fait la rébellion du Nord. C?est ainsi que Abderrazak Le Para, après avoir embêté tout le monde en Algérie, est en train d?embêter tout le monde dans le Sahel, de la Mauritanie au Tchad, en passant par le Mali et le Niger, créant une situation sans solution. Abderrazak Le Para est probablement le seul terroriste algérien qui va mourir de vieillesse. Au Tchad oui, mais de mort naturelle. A moins que le MDJT ne l?envoie à Alger par fax. Y a-t-il un fax au Tibesti ?




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)