Algérie - Revue de Presse


Le CNES

Insiste sur la croissance Le Conseil national économique et social (CNES) devra tenir sa prochaine session en décembre prochain, apprend-on auprès de cette institution. Au-delà de l?évaluation de la conjoncture économique et sociale, les experts du CNES devront vraisemblablement émettre d?importantes recommandations au sujet des principaux axes de la politique économique que les pouvoirs publics comptent conduire durant les cinq années à venir. Seront donc, vraisemblablement, placées au c?ur de la prochaine session de l?institution que dirige M. Mentouri, nombre de questions névralgiques, dont l? accélération des réformes économiques et le plan quinquennal de consolidation de la croissance pour lequel le gouvernement a décidé de consacrer une enveloppe de 50 milliards de dollars, mais aussi la volonté affichée officiellement par le chef du gouvernement de favoriser la privatisation des entreprises du secteur public économique. Mis à part les trois entreprises considérées comme stratégiques, à savoir Sonatrach, Sonelgaz et la Société national de transport ferroviaire (SNTF), les autres entités économiques publiques, convient-il de rappeler, sont désormais toutes proposées à la cession, comme l?a si clairement signifié le chef de l?Exécutif, Ahmed Oyahia, dans une récente déclaration officielle à l?APS. Le ton étant ainsi donné, il reste encore à connaître les modalités, les objectifs et les conditions qui présideront à la conduite d?une aussi importante politique de privatisation, qui engage l?avenir de plus de 1200 entreprises publiques. Pour les experts de l?institution consultative qu?est le CNES, le lancement d?une quelconque politique de privatisation doit découler avant tout de la priorité d??uvrer à l?instauration d?une croissance économique durable et auto-entretenue. « Ce qui doit prévaloir avant tout, nous explique ainsi une source du CNES, c?est les objectifs de croissance. » Et de préciser en ce sens que les opérations de privatisation peuvent réussir comme elles peuvent échouer. Aussi, pour le CNES, l?enjeu véritable est de favoriser les opérations de cession qui peuvent être potentiellement porteuses de croissance.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)