Alger - Cinéma


Le cinéma ibéro-américain à Alger



 Un festival du cinéma ibéro-américain se tiendra du 19 au 26 novembre à Alger.

Ces journées cinématographiques sont initiées par le Centre culturel espagnol (l’Institut Cervantès) et les services culturels des ambassades des pays d’Amérique latine.
Outre l’Espagne, huit pays (Argentine, Brésil, Mexique, Portugal, Pérou, Venezuela, Cuba et Chili) prendront part à ces rencontres cinématographiques avec un film.
Selon les organisateurs , cette initiative a pour objectif de «faire connaître au public algérien la culture ibéro-américaine à travers l’image». Ils ajoutent qu’ils cherchent «à trouver des liens avec l’Algérie, des choses qui nous sont communes».
Toutefois, les organisateurs ont reconnu que «cette initiative ne se veut pas, dans un premier temps, ambitieuse». Il s’agit seulement d’un projet, «d’une expérience exploratrice». C’est-à-dire évaluer d’abord, à travers cette première édition, le public algérien, ses goûts et ses centres d’intérêt, pour, ensuite, lors des prochaines éditions, entamer un festival de grande envergure. C’est pour cette raison que les projections sont programmées au niveau de la faculté centrale, il s’agit, en fait, de projections adressées à un public uniquement estudiantin. C’est une manière d’habituer et de former un public à l’image, sachant que les habitudes cinématographiques en Algérie ont quasiment disparu, rares sont ceux qui s’intéressent au cinéma. «Nous cherchons à toucher un public jeune, à canaliser son attention et à cibler ses intérêts», ont-ils expliqué. Et de préciser : «C’est une idée qui commence et nous avons l’intention de la développer et de l’améliorer dans les prochaines éditions», si toutefois elle trouve un écho favorable.
Il est à noter que pour jauger l’intérêt que pourra porter le public au film, des séances débats seront animées après chaque séance de projection.
Enfin, ce festival œuvrera à créer une dynamique et une interactivité, à susciter auprès d’une jeunesse l’intérêt que l’on peut porter au cinéma, lui faire prendre connaissance des propriétés de l’image, et à former un nouveau public de cinéphiles ; c’est susciter la réflexion et l’approche du cinéma. Le programme de ce festival propose des films récents, avec des thèmes très variés, qui décrivent différents volets de la vie, tels le film argentin Les Illuminés par le feu de Tristan Bauer, un film de guerre inspiré du livre d'un combattant argentin, Edgardo Esteban qui a participé à la guerre des Malouines, ou bien le film cubain, Parfum de chêne, réalisé en 2003 par Rigoberto Lopez Pego, qui retrace la vie dans les plantations cubaines de café dans la moitié du XIXe siècle.
Les cinéphiles auront, également à cette occasion, à découvrir les autres pays participant à ce festival et, dont les films seront projetés en version originale (en langues espagnole et portugaise) et sous-titrés en français.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)