Algérie - Chiffres


Le cash, devise des importateurs



Avec un excédent de 24,46 milliards de dollars (mds usd), enregistré durant ces neuf premiers mois de 2006, la balance commerciale de l’Algérie vient de réaliser un nouveau record. Un excédent qui reste en hausse de 33,88% par rapport à la même période en 2005, selon les données fournies par le Centre National de l’Informatique et des Statistiques (CNIS) relevant des Douanes nationales.

Cette variation, précise le CNIS, s’explique par une augmentation des exportations de l’ordre de 17,38% conjuguée à une diminution des importations de moins de -1,62% . Ce qui nous donne un taux de couverture des importations par les exportations de 257% contre 215%, au cours des neuf premiers mois de 2006. 40,06 mds usd d’exportations représentent ainsi une hausse de 17,38% par rapport aux neuf premiers mois de l’année dernière, tandis que les importations, en diminuant de (-1,62%), n’ont totalisé que 15,60 mds usd, selon le CNIS.

Par ailleurs, les exportations d’hydrocarbures ont continué de représenter l’essentiel des ventes de l’Algérie à l’étranger avec 98,03% du volume global (39,27 mds usd) enregistrant ainsi une hausse de 17,44% qui s’explique essentiellement par la tendance à la hausse des prix internationaux du pétrole brut.

Les exportations hors hydrocarbures demeurent, quant à elles, marginales avec seulement 1,97% du volume global des exportations et une valeur de 788 millions usd malgré une hausse de 14,70% par rapport à la même période de l’année précédente. Selon le CNIS, les principaux produits hors hydrocarbures exportés sont constitués notamment par le groupe «demi-produits» qui représentent une part de 1,36%, soit l’équivalent de 545 millions usd, suivi du groupe «produits bruts» avec une part de 0,33% et 134 millions usd, et du groupe «alimentation» (0,13% et 54 millions usd), et enfin les «biens d’équipements industriels» avec une part de 0,09% soit 35 millions usd.

Dans le volet importation, la répartition par groupes de produits fait ressortir une baisse pour l’ensemble de ces groupes sauf pour celui des biens destinés à l’outil de production qui a enregistré une hausse de 10,26% avec un montant global de (4,24 mds usd). Les importations du groupe des «biens d’équipements», qui représentent 41,43% du total des importations, sont passées de 6,94 mds usd à 6,46 mds usd durant les périodes considérées, soit une diminution de (-6,87%).  Les bien alimentaires ont aussi été concernés par les baisses (-0,41%), de même que les biens de consommation non alimentaires (-6,92 %).

La répartition des importations par mode de financement montre une nette prédominance du cash, qui reste le mode le plus utilisé avec 82,64% du total des importations, soit 12,89 mds usd enregistrant une diminution de (-4,30%) par rapport à la période de référence. Le plus gros (10,20%) de ce qui reste des importations a été financé par le biais de lignes de crédits, malgré une baisse de (-2,93%) puisque le montant est passé de 1,64 mds usd à 1,59 mds usd. De janvier à septembre 2006, les principaux clients de l’Algérie étaient les Etats-Unis d’Amérique avec 9,14 mds usd, l’Italie (6,20 mds usd), l’Espagne (3,59 mds usd), la France (3,05 mds usd), les Pays-Bas (2,46 mds usd) et le Canada avec 2,38 mds usd. Quant aux principaux fournisseurs, la première place est revenue à la France avec 3,24 mds usd, suivie de l’Italie (1,39 md usd), la Chine (1,16 md usd), les Etats-Unis d’Amérique (1,15 md usd) et l’Allemagne avec 1,09 md usd, indique enfin le Cnis.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)