Algérie - Revue de Presse


La publicité à la cote

Des célébrités sous les projecteurs Le développement de la publicité en Algérie est lié à l?essor des marchés de grande consommation. Elle reflète des valeurs dominantes et contribue à forger de nouvelles valeurs. La télévision apparaît comme le média préféré pour faire connaître de nouveaux produits. Les autres médias viennent loin derrière. La presse installe une image en profondeur et l?affichage reste le média de l?événement. L?apparence de l?annonce en détermine souvent l?attrait pour les lecteurs. On l?établit en tenant compte d?un certain nombre d?aspects : la taille, la couleur, la quantité de blanc, c?est-à-dire l?espace laissé libre pour ne pas avoir une composition trop serrée, les éléments graphiques, le style de caractère et la dimension du texte. D?autres placards mettent en évidence les produits à forte charge affective (le groupe SIM, Hamoud Boualem). Les annonceurs cherchent à faire accepter une marque de sorte que les consommateurs rachètent les produits de cette marque. Le culte des héros est l?une des méthodes adoptées de plus en plus pour mieux accrocher le regard, car la publicité ne sera lue que dans un second temps. Ainsi, la promotion du produit par une personnalité du monde du spectacle ou des sports devient de plus en plus répandue, notamment à la télévision algérienne. Les exemples ne manquent pas : la comédienne truculente Biyouna est devenue une icône dans ce registre. Elle vante une marque de margarine, Belloumi et Meskoud s?investissent à fond pour promouvoir l?emprunt obligataire d?Air Algérie dans le cadre du renouvellement de sa flotte et pour financer en partie son plan d?investissement, Madani Meslem, plus connu également au petit écran, sous le nom de « Kouider Lemouassakh » et le pince-sans-rire Hamid Achouri vantent une marque de télévision. Omar Guendouz a mis à profit sa mimique pour promouvoir le serveur vocal 15-30 d?Algérie Poste. Bakhta et Houari louent les qualités d?une voiture Golf gagnée grâce à une tombola et Mustapha, les qualités d?un tapis. Les opérateurs de téléphonie mobile s?offrent des pleines pages dans les journaux pour souhaiter aux Algériens un bon Aïd. Dans un environnement concurrentiel, leur objectif est d?occuper ces espaces et surtout veiller à ne pas se faire oublier. Ces célébrités attirent plus l?attention vers les publicités dans lesquelles elles apparaissent et les marques sur lesquelles elles s?alignent. Elles sont perçues comme plus divertissantes, plus agréables et dignes de confiance à cause d?un apparent désintéressement. Elles améliorent les capacités communicatives et génèrent des taux de mémorisation élevés. Les annonceurs restent convaincus que les messages transmis par une personnalité connue du public sont plus efficaces que ceux transmis par des personnes inconnues. Les stars augmentent les ventes et améliorent l?image de la marque. Les annonceurs algériens ont repris les mêmes recettes que celles des grandes firmes étrangères. Reebok, la marque d?articles de sport, s?appuie sur des athlètes de haut niveau. Zinedine Zidane et le groupe Danone ont signé un contrat de partenariat dans le domaine de l?aide à l?enfance d?une durée inhabituelle de 11 ans et se poursuivra au-delà de l?arrêt de la compétition par le footballeur. Les nouvelles stars sous les feux des projecteurs des spots télévisés apparaissent comme de véritables têtes d?affiche.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)