Alger - 08- La guerre de libération


La nièce de Maurice Audin nous rend visite



Je retrouve mon pays après plusieurs années d’absence. » C’est ainsi que Geneviève Buono, nièce de Maurice Audin, qualifie sa visite en Algérie.

De passage hier à notre rédaction, Geneviève n’a pas manqué de rappeler son « algérianité à part entière ». Et pour cause, cette native d’Alger (en 1949) est issue d’une famille totalement dévouée à la révolution algérienne. Le papa, directeur d’école à la Montagne (actuellement Bourouba, une localité populeuse près d’El Harrach) était membre du Parti communiste algérien. La maman qui exerçait la même fonction n’était autre que la sœur de l’illustre moudjahid mort sous la torture en juin 1957. « C’est dans une atmosphère empreinte de militantisme et d’engagement pour les causes justes que j’ai passé mon enfance », dit-elle. En compagnie de son mari Claude Chevallier, Geneviève Buono vient de sillonner l’Est algérien où, dit-elle, elle a reçu un accueil chaleureux. « Nous avons visité d’abord Tipaza avant de découvrir la Kabylie, Jijel, Skikda et enfin Constantine. Nous comptons revenir en juin 2007 pour la commémoration du 50e anniversaire de la mort de mon oncle », promet-elle. Maurice Audin, mathématicien, assistant à la faculté d’Alger, a été arrêté le 11 juin 1957 par les parachutistes. Il sera « exécuté » quelques jours après dans les geôles des tortionnaires du 1e RCP pour son « appartenance » au FLN. Il faut savoir que Geneviève Buono, actuellement professeur de maths et poétesse à ses heures de loisir, a quitté l’Algérie en 1966, ses parents ayant décidé de « donner un coup de main » au gouvernement algérien naissant.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)