Tlemcen



La mosquée de Mansoura



Mansoura, est le camp fortifié devenu une véritable ville, que les rois mérinides construisirent pendant le siège de Tlemcen. Les ruines en ont été exploitées, notamment par les Abdelouadites. Ils y trouvèrent dalles, chapiteaux d'onyx, marbres, colonnes, ultérieurement utilisés pour l'ornementation des monuments tlemcéniens.
On a pu, à la suite :de fouilles, reconstituer le plan de la Mosquée, édifiée en 1303 ou en 1336. Elle occupait un rectangle de 85 x 60 mètres. La cour, de 30 mètres de côté, de forme carrée, entourée sur les flancs gauche et droit de trois nefs parallèles, précédait la salle de prières, longue elle aussi de 30 mètres et divisée en 13 nefs par des colonnes d'onyx. Le mihrab était flanqué de deux portes latérales donnant sur la salle des morts. Suivant Bargès,
six fenêtres l'éclairaient encore en 1839. 13 portes, dont la principale sous le minaret, ouvraient l'accès de la mosquée. Bargès parle de « quatre portes ornées de sculptures ». Seule, celle du minaret a été conservée.
Le minaret dont une moitié subsiste , fut consolidé en 1877-1878. Haut de 40 mètres, il est, écrit M. G. Marçais, un des plus fiers monuments que nous ait laissé l'art musulman occidental.         

Sa construction a donné lieu à une légende d'un savoureux accent algérien. La voici, d'après M. Alfred Bel : «La partie disparue du minaret aurait été construite par un maçon juif, tandis que l'autre serait l'œuvre d'un musulman. Lorsque le juif a eut terminé son travail, ajoute-t-on, et qu'il fut arrivé au sommet du minaret, le sultan lui interdit de redescendre par l'escalier intérieur de cet édifice, du haut duquel le mueddin devait proclamer chaque jour le nom et la grandeur d'Allah- Le malheureux juif dut se résoudre à sauter à terre du sommet du minaret avec des aies en bois qu'il s'était fabriquées. Les uns disent qu'il se tua en tombant ; d'autres prétendent qu'il fut miraculeusement sauvé.
Un tourbillon de vent le saisit et il alla tomber à quelques kilomètres de là, au sommet d'une colline, à l'endroit même où passe actuellement la route de Tlemcen à Marnia et que l'on nomme le col du Juif, en mémoire de cet événement. »

En bas, la porte monumentale, l'entrée principale à la fois du Minaret et de la Mosquée, encadrée dans un rectangle large de 8 mètres qui porte, sur une bordure, gravée en style andalou, la dédicace du monument. Ce rectangle enchâsse lui-même trois arcs plein cintre, le premier festonné, le second lobé, le troisième sans dentelures. L'étage de dessus prolonge sur le portail, en guise d'auvent, un balcon ruisselant de stalactites. Les autres façades du minaret ouvraient, à la hauteur du balcon, des fenêtres cernées d'arcades. Plus haut, un large panneau réticulé, comme emprisonné d'une cotte de mailles en losanges, avec des miroitements de céramique verte, brune et bleue. A l'étage supérieur, fausses galeries d'arcs brisés tendus sur de fines colonnes. Il ne reste rien du sommet de la tour qui, suivant la légende, portait des globes d'or. La décoration rappelle la Giralda de Séville, la Kou­toubia de Merrakech, la Tour de Hassan à Rabat, la Puerta del Vino à Grenade.
Oui c'est, bien ici l'un des plus fiers élans de l'art maghrébin. Mais la note esthétique, cependant vibrante, pâlit dans l'ensemble: le minaret efface tout. Il monte vers le ciel- comme un sanglot déchiré. Il crie, dans cette Mansoura si vivante, le désespoir mystique que l'époque n'entend plus. Ardentes oraisons, syllogismes compliqués et gauches, affirmation de l'Unité divine, voilà ce qu'il symbolise. Notre Occident, certains de nos élèves musulmans, veulent d'autres métaphysiques. Nous cherchons, dans des systèmes moins rigides, des règles de vie- Le minaret de Mansoura n'est qu'un Dogme, glorieux, magnifique, mais isolé : la moitié en a déjà croulé.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)