Oran - Bâtiment


La grande mosquée «Abdelhamid Ibn Badis» livrée en 2007



Les travaux de réalisation de la partie des gros oeuvres de la grande mosquée d’Oran «Abdelhamid Ibn Badis» et de son minaret avancent à un rythme soutenu et devront être achevés dans les délais fixés dans le cahier des charges. C’est ce qui ressort de la visite du wali d’Oran effectuée hier matin au chantier de ce projet, dont la réalisation a été confiée à la Société nationale chinoise des travaux de construction. Le wali a exprimé sa satisfaction de l’avancement de la partie gros oeuvre qui a atteint jusqu’à maintenant 70% et sera terminée durant le mois de février 2007. «Du grand travail a été fait mais il faut continuer sur ce rythme pour mener à bien les travaux des états secondaires», a-t-il insisté devant les membres de l’association de la grande mosquée d’Oran et les responsables du bureau d’études BEET de Batna. Dans ce cadre, le wali a exigé le lancement des avis d’appels d’offres pour la réalisation des corps d’état secondaires CES (étanchéité, plomberie, chauffage, climatisation...) et des extensions de la mosquée avant la fin du mois de janvier prochain pour éviter que le chantier ne s’arrête après l’achèvement de la partie gros oeuvre. Le même responsable, qui a souligné que l’entreprise chinoise a fait du bon travail, a confié que d’autres projets, à l’exemple du Palais des congrès, seront confiés à cette entreprise qui a déjà réalisé l’hôtel Sheraton & Towers et l’Etablissement hospitalo-universitaire (EHU) de l’USTO. Il est à signaler que le projet coûtera 300 milliards de centimes et devra être réceptionné avant la fin 2007. L’Etat a débloqué 45 milliards de centimes, la wilaya 25 milliards de centimes, la commune 1,8 milliard de centimes, alors que 15 milliards de centimes viennent des dons de citoyens collectés lors de l’opération lancée l’année dernière par le ministère des Affaires religieuses à travers toutes les mosquées du pays.

 Le projet, qui était confié durant plusieurs années à Batior, avait été finalement retiré à la société pour non-respect des délais de réalisation. 22 milliards de centimes avaient été déjà déboursés pour la réalisation d’une partie des gros oeuvres de la mosquée par Batior.

 

 






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)