Tlemcen - Idrissides

La dynastie des Salihides chez les Ghomara



La dynastie des Salihides chez les Ghomara
Saleh Ibn Mansour, compagnon d’Oqba Ibn Nafi, est le fondateur de la dynastie des Salihides, dès le début du VIIIème siècle, au niveau du territoire de Nokour, sur la côte des Ghomara, dans le Rif au nord du Maroc.

Lors de la conquête Musulmane, les vainqueurs se partagèrent quelques terres dans les cantons et les provinces du Maghreb.

Dans les périodes de crise, ils obtinrent des renforts afin de faire face aux Berbères. Dans le premier corps de ces renforts, nous raconte l’historien Ibn Khaldoun, se trouva Saleh Ibn Mansour, un chef Himyerite, appartenant aux Arabes du Yémen.

Ce guerrier était connu par le surnom d’El Abd Es-Saleh (Le bon serviteur) s’installa dans le territoire de Nokour qui porte aujourd’hui le nom d’El-Mezema : Ce territoire est délimité à l’Est par celui des Zouagha et des Djeraoua ; à l’Ouest par celui des Béni-Merouan et des Béni-Hamid, toutes les deux des sous-branches des Ghomara ; enfin au Nord par la Méditerranée à une distance de cinq milles, nous raconte Ibn Khaldoun.

Saleh Ibn Mansour, s’y établit et eut une nombreuse postérité. Parmi ceux qui ont participé au Royaume de Nokour, dans sa descendance, on trouve :

* El-Motacem Ibn Saleh Ibn Mansour,
* Idriss Ibn El-Motacem,
* Saïd Ibn Idriss,
* Saleh Ibn Saïd,
* Saïd Ibn Saleh Ibn Saïd,
* Saleh Ibn Saïd Ibn Saleh Ibn Saïd,
* Abdel-Badi’ Ibn Saleh Ibn Saïd,
* Abu Ayoub Ismaël Ibn Abdelmalik Ibn Abderrahman Ibn Saïd Ibn Idriss Ibn El-Motacem,
* Moussa Ibn El-Motacem Ibn Mohammed Ibn Korra Ibn Al-Motacem,
* Abdel-Semi’ Ibn Djorthem Ibn Idriss Ibn Saleh Ibn Mansour,
* Djorthem Ibn Ahmed Ibn Ziadet-Allah Ibn Saïd Ibn Idriss Ibn Saleh,

Saleh Ibn Mansour, s’y installa et commença par rassembler autour de lui les tribus de la branche des Ghomara et celles des Senhadja. Il maintint son autorité avec leur appui.

Les devoirs et les obligations de cette nouvelle religion, leur étant ensuite devenus à charge, ces tribus renoncèrent à l’Islam et forcèrent Saleh Ibn Mansour à quitter leur pays.

Ces tribus prirent un nouveau chef de la tribu des Nefza, surnommé Er-Rondi, pour leur apprendre la religion Païenne de leurs Ancêtres.

Et peu de temps après, ces mêmes tribus revinrent à la foi de la nouvelle religion et rappelèrent Saleh Ibn Mansour au commandement : Saleh Ibn Mansour régna sur ces tribus jusqu’à sa mort en 749-750.

Sa succession fût assurée par son fils El-Motacem et ensuite par Idriss sont petit fils. Ce dernier posa le fondement de la ville de Nokour sur le bord de la rivière et mourut en 760-761.

Le prince Saïd, le fils de Idriss hérita de l’autorité souveraine et atteignit une grande puissance : Il termina la construction de la ville de Nokour en 761 et alla s’y établir. Nokour devint un port actif grâce à un échange maritime important avec l’Al-Andalus.

En l’an 858, nous raconte l’historien Lévi-Provençal, les Vikings du Nord arrivèrent avec une flotte et s’emparèrent de la ville de Nokour. Mais, les tribus Branès se sont ralliées autour de Saïd Ibn Idriss et ont réussi à récupérer la ville.

Quelques temps après, les Ghomara déposèrent Saïd Ibn Idriss et mirent sur le trône un homme de leur tribu, nommé Sogguen ; mais Saïd Ibn Idriss a remporté la guerre contre les Ghomara et leur chef Sogguen : Saïd Ibn Idriss mourut en l’an 803-804, après un règne de 37 ans.

Son fils, Saleh Ibn Saïd lui succéda et mourut en l’an 864, après un règne de 62 ans.

Saïd Ibn Saleh Ibn Saïd, eu à livrer plusieurs batailles contre les membres de sa famille : son frère Obeid-Allah, son Oncle Er-rida, deux autres de ses parents Séadet-Allah Ibn Haroun et son frère Meimoun,… jusqu’à l’obtention de la paix de la part des uns et des autres.

Quelques temps après, soutenu par les Ghomara, il attaqua les Boutouïa, les Mernissa, les Béni Ourtendi,… et fit venir vivre à Nokour son beau frère, Ahmed Ibn Idriss Ibn Mohammed Ibn Soliman, le prince des Djeraoua.

A partir de cette période les conflits et les guerres avec les Fatimides vont commencer, reprendre et reprendre jusqu’à presque la fin de l’Etat Indépendant et Royaume des Salihides de la ville maritime de Nokour dans le pays des Ghomara.

L’autorité de Saïd Ibn Saleh Ibn Saïd, se maintint dans cette partie du Maghreb, après 54 ans de règne, jusqu’au moment où il reçu du Mehdi Obeid-Allah, l’invitation d’embrasser la cause des Fatimides.

Saïd Ibn Saleh Ibn Saïd a refusé et le Mehdi Obeid-Allah a demandé à Messala Ibn Habous, gouverneur de Tihert de marcher contre le chef des Salihides.

Saïd Ibn Saleh Ibn Saïd mourut sur le champ de bataille avec presque tous les siens et un petit nombre à réussi à s’embarquer pour Malaga (Al-Andalus) dont Saleh, Idriss et El-Motacem tous fils de Saïd Ibn Saleh Ibn Saïd.

Après le retour du Fatimide Messala Ibn Habous vers Tihert, les 3 enfants de Saïd Ibn Saleh Ibn Saïd, équipèrent plusieurs vaisseaux et partirent pour se battre contre, Delloul le premier gouverneur Fatimides de Nokour.

Saleh Ibn Saïd Ibn Saleh Ibn Saïd, le plus jeune des trois enfants, a réussi à rallier les Berbères autour de lui et à obtenir la victoire contre Delloul : Son fils Abdel-Badi’ Ibn Saleh Ibn Saïd lui succéda à sa mort en 917-918.

Deux années plus tard, Moussa Ibn Abi-l’-Afia, représentant du parti Fatimide au Maghreb El-Aksa, marcha contre la ville maritime de Nokour et l’emporta d’assaut : La ville fût ruinée de fond en comble.

Quelques temps après, les vaincus reviennent et mirent à leur tête, Abu Ayoub Ismaël Ibn Abdelmalik Ibn Abderrahman Ibn Saïd Ibn Idriss Ibn El-Motacem, un autre descendant de Saleh Ibn Mansour.

Le nouveau chef a rebâti et repeuplé la ville maritime de Nokour…

Trois ans plus tard, le commandant Meissour, affranchi du Fatimide Abou-l’-Kacem Ibn Obeid-Allah qui faisait le siège sur la ville de Fès, envoya à Nokour contre Abu Ayoub Ismaël Ibn Abdelmalik un corps de troupes sous la conduite de Sandal. Ce dernier emporta la place d’assaut au bout de huit jours de combat.

Sandal reprit la route de Fès après avoir ôté la vie à son adversaire et installé comme gouverneur le Ketamien Mermazou.

Les habitants de Nokour profitèrent de son départ pour proclamer la souveraineté de Moussa Ibn El-Motacem Ibn Mohammed Ibn Korra Ibn Al-Motacem Ibn Saleh Ibn Mansour.

Ce prince connu plus généralement sous le nom d’Ibn Er-Roumi se trouvait chez les Béni Isliten. Le nouveau souverain a repris la ville de Nokour et ôté la vie à Mermazou et ses compagnons.

En l’an 940-941, il fût détrôné et chassé de Nokour par un de ses parents nommé Abdel-Semi’ Ibn Djorthem Ibn Idriss Ibn Saleh Ibn Mansour.

Ibn Er-Roumi se retira en Al-Andalus avec les membres de sa famille, les uns à Almeria et les autres à Malaga.

Plus tard, les habitants de Nokour tuèrent Abdel-Semi’ et appelèrent de Malaga un descendant de Saleh Ibn Mansour, nommé Djorthem Ibn Ahmed Ibn Ziadet-Allah Ibn Saïd Ibn Idriss Ibn Saleh.

Il passa dans le pays des Ghomara à Nokour et commença son règne en 947-948. Il mourut vers la fin de l’année 971, après avoir exercé le commandement pendant 25 ans.

L’autorité se conserva dans sa famille à Nokour jusqu’à la prise d’Oran (Algérie) par la tribu des Azdadja. Leur chef Yala Ibn Foutouh, marcha sur Nokour et s’en rendit maître, selon l’historien El-Bekri.

La ville maritime de Nokour fût détruite ainsi que le pouvoir de la dynastie des Salihides qui commença avec Saleh Ibn Mansour et dura trois cent quatorze ans.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
X

Notre page facebook