Algérie - Revue de Presse


La crevette royale en perspective



L?étude réalisée par les Espagnols le long des côtes algériennes aurait accouché de pas mal de bonnes surprises. Parmi les bonnes nouvelles, figure une donnée locale qui ferait pâlir beaucoup de pêcheurs de la Méditerranée. En effet, les résultats du navire océanographique espagnol relatifs au potentiel piscicole local attestent que les côtes skikdies disposent de l?indice d?abondance de la crevette royale le plus important de toute la Méditerranée. Seulement, ce potentiel reste difficile à atteindre car il se trouve à 400 m de profondeur et son exploitation reste tributaire d?une flottille de pêche industrielle. Skikda attend impatiemment l?extension du port de pêche de Stora, qui aura à accueillir et à abriter des navires de pêche conséquents, afin de bénéficier de cette richesse. Le ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques l?avait d?ailleurs laissé comprendre lors de sa dernière visite à Skikda, en déclarant : « Cette extension sera d?un grand apport pour la wilaya qui projette d?élargir ses activités vers la pêche industrielle. » En attendant ces beaux jours où la crevette royale viendrait garnir nos assiettes, le secteur de la pêche continue à vivre sa mue. Des investissements sont lancés, des embarcations sont acquises dans le cadre du programme de la relance économique, les petits pêcheurs continuent eux aussi à vivre de véritables problèmes, et le poisson bleu se fait de plus en plus rare. Avec une moyenne annuelle de production estimée à 5500 t, Skikda projette de parvenir à 7300 t dès la mise en production des projets initiés. Des prémices commencent à prendre forme pour venir appuyer le potentiel des infrastructures existant. A ce sujet, il serait bon de savoir que Skikda dispose d?une façade maritime de 140 km, allant de cap Bougaroune, à l?ouest, jusqu?à cap de Fer, à l?est. A cela, s?ajoutent trois infrastructures portuaires : Stora, la Marsa et Collo et une flottille estimée à 453 embarcations, répartie entre les trois enceintes portuaires : 113 à Stora, 152 à Collo et 188 à la Marsa. Cet ensemble emploie 2595 inscrits maritimes (patrons, mécaniciens et marins). D?autre part, le bureau allemand Rogge Marine a recensé plusieurs sites dans la wilaya pour la projection de plusieurs types d?investissements, basés essentiellement sur le développement de l?aquaculture. Il a retenu, entre autres, la conchylicole, la pisciculture marine, l?exportation de l?anguille, de la crevette, etc.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)