La cigogne blanche à Constantine


La cigogne blanche à Constantine
Nom scientifique : Ciconia ciconia
Famille : Ciconiidae

Échassiers de très grande taille ayant un long bec puissant et le plumage noir et blanc. Diffèrent des Hérons car ils volent avec le long cou et les pattes rouges étendus, celles-ci pendant légèrement. Allure imposante.

La cigogne est généralement silencieuse mais siffle quand elle est importunée et claque du bec sur les lieux de reproduction .A cette occasion, rejette la tête en arrière, au dessus du dos.

Elle est fréquente dans les zones humides, terrains de culture de la frange du Tell en Algérie (au Nord-Est du pays essentiellement), niche sur les maisons, les poteaux électriques, les arbres…

C'est un oiseau migrateur, qui vient pour se reproduire et repart pour des lieux plus cléments et riches en nourriture, quand l'été devient aride et sec en Algérie.

A Constantine, nous donnons certains renseignements sur cet échassier relevés par Abderahmane Boubena au niveau de l'agglomération de Zighoud Youcef et de Mihoubi , domaine agricole (ancienne ferme coloniale) .

Ces observations sont de l'année 1994 :

- 08 Février 1994 : arrivée de la cigogne.

- 01 Avril 1994 : début de la couvaison (2 à 4 œufs par nid).

- 01 Mai 1994 : début d'éclosion.

-15 Juillet 1994 : l'envol des cigogneaux.

-16 Août 1994 : migration des cigognes vers le sud (Afrique…).

A Constantine, dans les années 1960, la cigogne blanche était encore présente sur les toitures des maisons en tuile de la vieille ville de Souika . Maintenant, il faut aller à la zone industrielle « Palma » pour observer des nids de cigogne sur des grues non utilisées.

Les régions les plus fréquentées par la cigogne sont :Zighoud youcef, ,Benbadis , Ibn Ziad , Messaoud Boudjeriou, Ouled Rahmoune…sur le territoire de la wilaya de Consrantine .



NB : Dans les pays Africains du sud, la Cigogne blanche est chassée par contre la Cigogne noire (Ciconia nigra) est respectée. Au Nord de l'Afrique, dans nos traditions, la cigogne, l'hirondelle…sont des oiseaux qui ne sont pas chassés et respectés par les populations .Chaque région est ses coutumes.

* Photo prise le 26 mai 2010 sur l'oued Boumerzoug.


Fait à Constantine, en Septembre 2003 par Abdelouahab Karaali dans le cadre d'une contribution citoyenne sur les échassiers d'Algérie menacés par la désertification du milieu et la pollution au niveau des décharges, CET..., nouveaux lieux de fréquentation pour se nourrir




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
Numéro commentaire : 27055
Posté par : Akar Qacentina
Ville : Constantine
Pays : Algérie
Date : 14/02/2012
Message : Bonsoir Farouk. Je tiens tout d'abord à vous informer que l'université d'Oum el Bouaghi organisera un séminaire sur l'ornithologie en Algérie durant le mois de mai prochain. A ce regroupement, il y aura la participation de la plupart des compétences algériennes dans ce domaine. Vous pouvez également contacter l'université de Tizi Ouzou qui a organisé par le passé un regroupement sur les échassiers (cigogne blanche et héron garde boeuf) ainsi que Mr Moali Aïssa de l'université de Béjaïa, spécialisé dans cette branche. Je vous souhaite bon courage dans vos contacts et surtout pour le regroupement d'Oum el Bouaghi, pour la confirmation de la tenue et de la date de ces journées.



Numéro commentaire : 26931
Posté par : saidane farouk
Profession : écologiste
Ville : tebessa
Pays : Algérie
Date : 12/02/2012
Message : besoin des documents sur cigogne blanche et heron en algérie (tebessa)



X

Notre page facebook