Algérie - Revue de Presse


La bête immonde

Nouveau et grave développement de la violence en Algérie. Une mosquée a été incendiée mercredi dernier à Meftah par des individus non identifiés, selon notre confrère El Khabar. C?est la première fois qu?un tel phénomène est constaté. Nul n?ignore que les Algériens sont très respectueux des lieux du culte même s?ils ne sont pas pratiquants. C?est un comportement qui leur est étranger. Nous pensions qu?il était seulement circonscrit à l?Europe. Là, des nazillons en herbe et autres groupes d?extrême droite brûlent des mosquées, des églises et des synagogues et profanent les cimetières musulmans, chrétiens et juifs. Des comportements condamnables que les sociétés civilisées rejettent fermement et combattent. Ils contribuent parfois à l?apparition de réactions contraires, faites de fanatisme, d?intolérance et de rejet de l?autre. Heureusement que la majorité réagit sainement face à ce genre de manifestations. Elle ne se tait plus et fait en sorte que cette forme de gangrène raciste ne se développe pas. L?humanité a en mémoire le nazisme. Elle s?était tue devant la doctrine hitlérienne. On connaît la conséquence : des dizaines de millions de morts. L?Algérie, elle aussi, a commencé à connaître un début de fascisme avec l?apparition du FIS sur la scène politique. Ses militants, férus de wahhabisme qui les a créés et entretenus, s?étaient mis à profaner les cimetières, détruisant les tombes et tout ce qui peut identifier les défunts afin, disaient-ils, de réislamiser la société algérienne qui viole les principes fondamentaux de l?Islam depuis quatorze siècles. Malheureusement, les autorités ont sous-estimé ces crimes, et les coupables n?ont jamais été inquiétés. Un manque de vigilance qui a permis à la bête immonde de croître et de plonger le pays dans l?horreur. Les pouvoirs publics ne doivent pas négliger ce qui vient de se passer à Meftah. Il est urgent de trouver les coupables pour empêcher la répétition de ces actes répréhensibles. Sinon, les forces nourries d?idéologies étrangères aux valeurs de l?Algérie s?en empareront pour semer la diversion et la zizanie entre le peuple. N?a-t-on pas vu le ministre des Affaires religieuses lancer des accusations à l?emporte-pièce sans fournir la moindre preuve au risque de semer les germes de la guerre civile ?
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)