Tamanrasset



L'instabilité du personnel d'encadrement soulevée



Un nombre préoccupant de demandes de mutation a été enregistré en raison du manque de prise en charge en matière d'hébergement.Pour la rentrée professionnelle de février en cours, 1915 stagiaires sont attendus dans les différents établissements de formation professionnelle et d'apprentissage de la wilaya de Tamanrasset, qui dispose de 9 CFPA d'une capacité de 1950 places pédagogiques, des internats totalisant 700 lits, un INSFP de 300 places et 3 annexes de 450 places.
D'après la direction locale de la formation et de l'enseignement professionnels, 1885 places pédagogiques, dont 490 places pour la formation résidentielle, 630 pour l'apprentissage, 295 pour la formation qualifiante et 400 autres réservées à la femme au foyer, ont été ouvertes au titre de la toute prochaine rentrée coïncidant avec la promotion du CFPA d'In Salah 2 au rang des instituts spécialisés de la formation professionnelle, lequel aura ainsi son propre budget de fonctionnement et des équipements pédagogiques appropriés à l'enseignement des branches demandées dans la région.
De nouvelles spécialités portant essentiellement sur la maintenance industrielle, l'électrotechnique et l'électricité industrielle ont été prévues pour cette session, indique le communiqué de la DFP de Tamanrasset, en précisant que d'autres formations relatives à l'exploitation des systèmes d'alimentation en eau potable, au traitement de l'eau et à la gestion et l'économie de cette denrée vitale ont également été programmées dans le but d'accompagner les agriculteurs et de booster ce secteur prometteur au Tidekelt.
Les inscrits en formation résidentielle et d'apprentissage au CFPA d'Abalessa auront à leur tour l'occasion de se spécialiser dans les domaines du suivi des réalisations et des constructions, d'assainissement et de la collecte des déchets.
Ce sont de nouvelles spécialités demandées sur le marché de l'emploi dans cette wilaya qui manque malheureusement d'opportunités d'embauche, en l'absence de fabriques industrielles et d'entreprises économiques susceptibles d'offrir aux stagiaires ne serait-ce que la chance de sortir du cadre théorique pour se mettre en pratique.
D'autres problèmes ont été soulevés par la direction, dont l'instabilité de son personnel d'encadrement, eu égard au nombre préoccupant de demandes de mutation enregistré en raison du manque de prise en charge en matière d'hébergement des professionnels de ce secteur, lequel compte 65 formateurs sur les 156 employés issus des autres wilayas.
Le nombre limité de logements de fonction constitue ainsi un véritable obstacle à la mise en place de la stratégie sectorielle dans cette collectivité qui s'étend sur une superficie de plus de 557 000 km2.
Le manque de crédits destinés à la formation et au recyclage des formateurs a été aussi signalé par la DFP, qui revendique un institut de formation de formateurs afin de pouvoir concrétiser son plan de mise à niveau et de recyclage, mais surtout pour éviter aux personnels concernés les longs déplacements vers d'autres wilayas habilitées, dont la plus proche se situe à 1600 km.

RABAH KARÈCHE





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)