Mila - 01- Généralités


L’histoire de l’antique MILEU, MILEV, MILEVUS ou SARN MILEV remonte à de lointaines origines.

Les historiens de l’Afrique du nord ont démontre que le peuplement de cette région très fertile est connue par son agréable climat et ses nombreuses sources d’eau a commencer des la préhistoire.ce qui l’a rendue objet des convoitises coloniales.pour parer aux périls extérieurs ,les tribus locales « tamazight » se sont unies ,ce qui a entraîne l’apparition de micro états qui ,ont connu un niveau appréciable de développement dans les différents domaines notamment agricole favorise par la disponibilité des sources d’eau.
Des villes ont ainsi vu le jour et l’architecture s’est développe a grande échelle. Parmi ces villes, Mila était celle qui connu le développement le plus considérable .des civilisations se sont succédées dans cette ville lui donnant un aspect cosmopolite

En 47 av jésus christ ,césar débarqua en Afrique et avec l’aide des rois de MAURETANIE,BOGUD et BOCCHUS et d’un jeune aventurier italien SITTIUS il battit les pompéiens à THAPSUS.

Ceci fait il réorganisa l’Afrique et supprima les royaumes de MASSINISSA et de JUBA qui avaient pris parti pour les pompéiens .de la partie orientale de la Numidie il fit une province nouvelle L’AFRICA NOVA qui eut pour frontière occidentale une ligne passant d’HIPPO REGIUS (BONE) à CALAMA (Guelma) jusqu’au littoral des syrtes.

Entre la MAURETANIE et l’AFRICA NOVA,CESAR créa pour P. SITTIUS NOCERINUS SARNEUSIS un grand état comprenant la partie orientale du royaume de MASSINISSA et la partie occidentale de celui de JUBA.

Les quatre colonies CIERTTNNES ou s’installèrent les SITTIENS :CIRTA (Constantine) RUSICADE (Skikda) CHULLU (Collo) et MILEV (Mila) , formaient une confédération ayant un corps de magistrats, et étaient administres par des triumvirs annuels résident a CIRTA.

Il permit de supposer que le site était déjà occupe bien avant cette période par une agglomération importante. En tous cas il a sûrement reçu de l’occupation romaine, ou plutôt campanienne, une impulsion artistique..

Le nom de MILA apparaît pour la première fois dans l‘histoire 1 er SEPTEMBRE 256 date a laquelle POLLANUS évêque de MILEVassiste au concile de CARTHAGE tenu par st ..cyprien.

Apres lui PURPURIUSvers 305 ,st.OPTAT(enterre a la basilique du vieux MILA devenue caserne ). SEVERE (l’ami de st. AUGUSTIN)396-426.BENENATUS MILAVITANUS vers 484 et RESTITUTUSvers 533 l’ont suivi sur le siège Episcopal.

Deux conciles ont été tenues a MILEVle 27 AOUT 402,et a la fin d’OCTOBRE 416 ,dont les décisions ont été insérées Dans le code des canons des conciles d’afrique.

En 260, les tribus voisines dévastèrent les campagnes de MILEV et, détruisirent même la ville au début du VI°siècle .-elles furent ensuite battues par le légat propréteur C. MACRINUS DECIMUS .

En 539 SOLOMON préfet du prétoire et général de l’empereur JUSTINIEN utilisa les débris de la ville pour la construction d’une forteresse et d’un mur d’enceinte capable de résister aux attaques des tribus.- cet ouvrage assez bien conservé est la principale curiosité du vieux MILA

La conquête musulmane de l’Afrique du Nord était devenue inéluctable et stratégique pour protéger l’empire musulman naissant et surtout répandre l’islam ainsi ,après la conquête du « SHAM » et de la « PERSE » ce fut le tour de l’egypte puis la Tunisie ou fut établie la ville de Kairouan point de départ des futures conquêtes.

Mila était la première ville d’algerie conquise par les musulmans par « ABOU MOUHADJER DINAR » en an 55 de l’hegir correspondant à l’année 674, et a construit la mosquée SIDI GHANEM sur les décombres de l’église. et s’y installa pendant deux ans en menant les conquêtes à travers les autres territoires .

Cette ville s’est beaucoup développée avec l’avènement des musulmans qui ont apportes leur savoir faire en matière d’architecture ,de jardinage ….

En 902 ABOU ABDALLAH lieutenant du MAHDI OBAID ALLAH vint s’établir à GUIDJEL dans les montagnes des KETAMA région de SETIF. Il répondit les nouvelles doctrines puis se mit en campagne et a la tête de nombreux Berbères réunis a TAZROUT vint attaquer MILA , la ravagea et tua le gouverneur MOUSSA BEN AIACH.

Pendant la deuxième révolte des KETAMA provoquée par l’agent politique des FATIMITE, ABOUL FHEM, EL MANSOUR fils de BOLOGUINE pénétra dans le pays et saccagea les villages KETAMIEN et MILA,.

MILA réussit a se relever de ses ruines. Elle est citée par IBN HAGUKAL au x° siècle et décrite par EL BEKRI en 1064..

EDRISI en 1154 dit que cette ville était autrefois soumise au prince de BOUGIE , YAHIA BEY EL AZIZ dernier des HAMADITES, dépossédé par ABD EL MOUMEN.

A partir du XVI°siècle l’ histoire de MILA est obscure et semble avoir été liée à celle de CONSTANTINE (FOURNEL) .

Au XVI° siècle LEON L’AFRICAIN parle de MILA en ces termes : « cet oppidum placé à 12 milles de CONSTANTINE ,est entouré de murailles imprenables il a jadis renfermé 3000 familles , par le fait de la guerre, les maisons sont plus rare. On y voit un grand nombre d’ouvriers qui fabriquent des étoffes dont on fait des couvertures de lit ( lodices )

la fontaine qui coule sur la forum est limpide.

De profondes modifications dans le système administratif se sont produites après qu’Alger eut déclaré son allégeance au khalifat OTTMAN en 1516.

La province Est, notamment MILA, a connu pendant cette période une récession et surtout quelques soulèvements populaires dus au système d’imposition trop lourd.

MILA a été conquise par l’armée coloniale française à sa tête le général CHALLE en 1837. depuis cette date, les soulèvements populaires n’ont eu de cesse, violemment réprimés, contraignant une partie d la population à l’exil vers le moyen orient (la Syrie surtout ) après la confiscation des terres. La naissance de mouvement national vers les année s 1920, la région a connu un regain de renaissance et d’activité politique .





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
Numéro commentaire : 272875
Posté par : ahmedbey
Profession : educateur
Ville : chelghoum laid
Pays : Algérie
Date : 13/08/2015
Message : originaire de cette cite millenaire,et, trés fier de son histoire.Seulement ,les choses ne doivent pas rester uniquement au stade des discussions,il faut que les mileviens s'organisent serieusement en associations diverses et recuperer la trés belle histoire MILLENAIRE de cette perle de l'ALGERIE,et, la faire connaitre au monde entier.UN NOSTALGIQUE DE MILA.



Numéro commentaire : 42617
Posté par : chelli
Profession : consultalt
Ville : Mila
Pays : Algérie
Date : 11/10/2012
Message : Victor premier est un milevien, la mosqué de Sidi ghanem est la première en Afrique et non la deuxième. Mila, est l'une des plus vieille ville du monde.



Numéro commentaire : 4966
Posté par : brik chemseddine
Profession : cadre
Ville : mila
Date : 25/02/2010
Message : mila c la tére de rencontre des civilisations vraiment chui trés fiére d'etre milevien, mais malheureusement elle est négligé et la plupart la considére comme un petit village ou il ya ke l'ennui et le dégoutage c vraiment d'omage pour eux car ils ne savent rien sur le charme de cette ville , bref .. le charme de mila est résérvé pour les mileviens et les gens intélléctuels et bien éducés