Algérie - Revue de Presse


L?action sociale à Mila

Les associations mises à contribution Sans la multiplication des rencontres entre la direction de l?action sociale (DAS) et le mouvement associatif, les efforts consentis à l?endroit des jeunes et des couches sociales défavorisées resteront inefficients. « C?est sur ce point précis que repose la stratégie élaborée par la Direction de l?action sociale en vue de répondre au mieux à une demande croissante », souligne Nourredine Dlih, premier responsable de cette institution. Donc, pour aussi louables que soient les actions initiées, comme le versement au profit de 2600 familles nécessiteuses demandeuses de l?indemnité sur l?activité d?intérêt général (IAIG), la gestion des 10 388 dossiers du filet social (AFS), ou encore l?insertion assurée par les 4 établissements spécialisés dont dispose la wilaya, à savoir les 2 centres médico-pédagogiques (CMP) de Mila et Ferdjioua, l?école des jeunes sourds (EJS) de Ferdjioua et l?Ecole des jeunes aveugles (EJA) de Chelghoum Laïd, ont une portée, en dépit des efforts déployés, relativement insuffisante, eu égard à la densité des jeunes chômeurs, des handicapés mentaux et autres. Le développement communautaire à l?endroit des localités pauvres a vu la DAS réaliser 7 projets (AEP, forage et eaux usées)en 2005 pour un montant global de 22 618 256 00 DA et délivrer à la fin 2006, 2044 cartes aux démunis non assurés sociaux, alors que 11343 handicapés bénéficiant de la pension ont été recensés à cette même échéance. Parmi les 28 associations agissant en partenariat avec la DAS, quatre d?entre elles, favorisant notamment l?insertion sociale, ont bénéficié d?un soutien de 500 000 DA octroyés par le ministère de l?Emploi et de la Solidarité nationale. Selon la même source, la prestation en direction des SNP, ponctuée par 12 naissances illégitimes en 2006, devra s?améliorer sensiblement avec le projet de la pouponnière à Chelghoum Laïd réalisée à 95%. Mais là où le bât blesse, c?est l?abandon des personnes âgées et sans lien familial, souvent orientées vers les centres d?accueil des autres wilayas, étant donné qu?à Mila ce genre d?infrastructures sont inexistantes. L?agence de développement social (ADS), dont le siège régional est implanté à Batna, suit avec un intérêt particulier le dossier de Blanche Algérie, qui s?est jusqu?ici traduit par le lancement de 11 projets au profit de jeunes au chômage : 4 à Mila, 3 à Chelghoum Laïd et 4 à Teleghma et, à la clé, la création de 107 postes d?emploi pour une durée de 3 mois renouvelables deux fois. Le transport des handicapés, la solidarité scolaire, la solidarité (Ramadhan), le dossier de la réconciliation nationale et celui des mineurs ayant eu maille à partir avec la justice sont autant de missions qui sous-tendent les grands axes de la DAS.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
Numéro commentaire : 27653
Posté par : mosbah dounia
Profession : agent specialisee des ecoles maternelles
Ville : grenoble
Pays : France
Date : 23/02/2012
Message : SALEMOUALIKOUM!JAIMERAI FAIRE DES DONS A LA POUPONNIERE DE CHELGHOUM EL AID.J AIMERAI SAVOIR COMMENT FAIRE?POURRAI JE ME DEPLACER ET LES REMETTRE MOI MEME AUX ENFANTS;MERCI DE ME REPONDRE.EN VOUS REMERCIANT