Khenchela - Souaï Ali


KHENCHELA: Le commandant Ali Souaï revient



La commune de Lamsara, située au nord-ouest du chef-lieu de wilaya Khenchela, a commémoré, lundi dernier, le 46e anniversaire de la mort du Chahid le Commandant Ali Souaï, tombé au champ d’honneur le 12 février 1961 avec un groupe de valeureux moudjahidine dans la localité d’Inoumer, dans les monts aurassiens des Béni-Meloul.

Les autorités locales civiles et militaires, associations nationales, les compagnons d’armes, les citoyens, se sont rendus sur les lieux pour participer à la commémoration de cet anniversaire. Dépôt de gerbes, hymne national, Fatiha, ont caractérisé cette première démarche. La délégation a ensuite procédé à l’inauguration du complexe du Chahid, et la visite de la localité martyre Tighza-Ifaredjen, bombardée et détruite en totalité par le joug colonial en 1956, où plus de 98 civils furent tués. De nombreux projets de développement sont engagés dans cette localité historique.

Le défunt Souaï Ali est né le 16.03.1932 à Tébessa, issu d’une famille pauvre, il a appris le Coran dès son jeune âge à la mosquée Sidi Ben Saïd, dans la ville de Tébessa, avant de poursuivre ses études élémentaires où il a obtenu le CEPE. Il quitta l’école et adhéra à l’organisation secrète où il devient un membre influent. Par la suite, il a rejoint les premiers groupes de l’ALN dans la zone de Souk Ahras. Il a été également chargé de mission hors du territoire national notamment en Tunisie, Libye avant d’être désigné par l’état-major de l’ALN à la tête de la wilaya historique «six». En 1959, il prend le commandement de la wilaya «une» après la mort du Chahid Ben-Boulaïd, et ce, jusqu’à sa mort en 1961. La maison de la Culture du chef-lieu de wilaya, a été baptisée au nom du chahid Souaï Ali.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)
Numéro commentaire : 29631
Posté par : Souahi Moncef
Profession : Informaticien.?
Ville : Alger
Pays : Algérie
Date : 28/03/2012
Message : Réponse à l'enseignant SALIM (nom non définie) : Comment osez vous mettre en doute des informations concernant mon oncle que Bouteflika à remi WISSEM ELATHIR en sa mémoire à mon oncle en vie Noureddine Souahi (Ancien condamné à mort) ? Qui etes-vous pour oser parler de chose qui sont lointaine de votre vision, sans recherche ni affirmation...juste l'esprit de contradiction samblable à celui d'un ado !!! Le nom de Souahi Ali figure sur les archives de l'armé. Un reportage a été fait le 1er novembre 2010 sur l'ENTV sur la bravour de ce chef de la wilaya des aurès titre du reportage :"MALEK EL HOURIA", je vous envois une copie si vous me donner vos coordoner afin de voir et entendre les témoignage de ces élément toujours en vie. C'est une honte que vous parlez ainsi sans connaissance ni diplomatie...juste de la mauvaise langue! Pour le Lyonais ZAKARIA MOHAMED" Mon oncle s'appel SOUAÏ (aussi connu sous : SOUAHI) et non pas Soui....et de Lyon vous ne pouvez connaitre les gens qui sont battu contre la France Monsieur le retraité...de ma part, je demanderai jamais un visa au tueur de ma race. La méchanceté s'est glisser dans vos esprit et vous a aveugler messieurs !



Numéro commentaire : 29629
Posté par : Moncef Souahi
Profession : Informaticien.
Ville : Alger.
Pays : Algérie
Date : 28/03/2012
Message : Lien Wiképédia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Wilaya_%28guerre_d%27Alg%C3%A9rie%29 Chefs Wilaya 1: - 1954 : commandant Mostefa Ben Boulaïd. Tué au combat le 22 mars 1956. - 1956 : Si Messaoud. Exécuté par ses subordonnés en octobre 1955. - 1957 : colonel Mohamed Cherif. Commandant in abstentia depuis Tunis. - 1958 : Mohamed Lamouri. Nommé colonel en avril 1958, dégradé pour complot. Fusillé par le FLN, le 16 mars 1959. - 1959 : Si Lakdhar (Hadj Lakdar Abidi) Promu colonel en novembre 1959. Rejoint la Tunisie fin avril 1960. - 1960 : commandant Ali Souahi. Tué au combat le 22 février 1961 - 1961 : colonel Tahar Zbiri. Venu de Tunisie à travers les barrages pour commander son unité.



Numéro commentaire : 29610
Posté par : Zakariamourad
Profession : Retraité
Ville : Lyon
Pays : France
Date : 27/03/2012
Message : Des erreurs se sont glissées dans votre texte. Ali Soui n'a jamais été à la tête de la wilaya 6. En outre, je confirme, il a été à la tête de la wilaya 1 très peu de temps. Merci de revoir votre copie



Numéro commentaire : 16731
Posté par : Souahi Moncef
Profession : Informaticien.
Ville : Alger
Pays : Algérie
Date : 07/07/2011
Message : Bonjour, A titre de rectification d'information concernant les Souahi, L'officier en blindées Souahi Cherif est décéder en 1963 à Oran par un accident (une balle est sortie de l'arme de son meilleur ami par erreur). Le lieutenant Souahi Touati est décéder en Italie dans la deuxième guerre Mondiale dans un accident tragique dans une gare de train. Je suis le fils de Madani Souahi (commissaire nationale du parti en 1976), tuer en mission officielle à Naâma (crime maquillé en accident de voiture). Souahi Ali (Le martyr), porte le nom de son Oncle Ali frère de Zine L'abidine Souahi....mon grand père est le Cheikh d'El kadria et son propriétaire terrier, Ezaoui de sidi abderahmane et lier au Nom SOUAHI et à la gauche de la porte d'Ezaouia repose repose mon grand père Zine El Abidine SOUAHI.



Numéro commentaire : 14073
Posté par : selim
Profession : Enseignant
Ville : Alger
Pays : Algérie
Date : 27/04/2011
Message : Non ! le Chahid Souai Ali n'a pas pris le commandement de la Wilaya I après la mort du Chahid Ben Boulaid, ne pas écrire n'importe quoi, il faut bien se renseigner avant de donner l'information. Il y a eu d'abord CHIHANI puis LAGHROUR Abbès puis Hadj Lakhdar, puis Zbiri. Merci à vous



Numéro commentaire : 9493
Posté par : Souahi Moncef
Profession : Informaticien.
Ville : Alger
Pays : Algérie
Date : 23/12/2010
Message : Souahi Ali est mon oncle, j'avait des informations à emplifier à son propos. Cher Monsieur Athmani, si vous disposer de documents révolutionnaires -concernant des Chahids que vous connaisser ou des moudjahidines- le musée de l'Armé(Makam Echahid) les prendrrai et metrait à la disposition des visiteur pour la mémoire de ces Hommes. Pour "Abas Laghrour" il est connu plus que Bouteflika en Algérie. Pour mon Oncle Ali Souahi, son histoire est unique avec les gens de khenchela....il a pris la willaya en main aprés la mort de "Si Moustpha Benboulïd", et je ne peux dire en quelques phrase les honneurs qu'il a reçu des gens de khenchela avant et aprés sa mort. Rabi yatkabek mennou ou men koul echouhada inchallah. ************Important: Jusqu'à présent, il y a trois marthyrs en Algérie que dieu a validers leurs CHAHADA : 1- L'Emir Abdelkader. 2- Si Ben M'Hidi. 3- Un chahid trouver dans une grotte à contantine aprés l'indépendance(Il a reçu une bale avant d'entrer dans cette grotte et décédé suite à cette bessure). Aprés avoir étaient détéré des Années aprés leurs mort, leurs visage et corp était intacte et donnant l'impression d'être juste endormit. Cordialement...Moncef.



Numéro commentaire : 9482
Posté par : athmani abdelouaheb
Profession : expert
Ville : bouismail
Pays : Algérie
Date : 22/12/2010
Message : bidmi aallhi arrahmani errahim , allah yarham koulli chouhada el djazair .......monsieur , qui a ecrit l article sur le chahid ali souai semble ignoré ....que le 1 novembre 1954 a ete mené par des moudjahidine de la ville de khenchela si le chahid ali souai etait à souk ahras ...abbas laghrour athmani tidjani ben,abbes ghazali marir lahcene kilani laghrour chaabane et autres ont pris les armes contre le colonialisme a khenchela ....vous faites tout pour les oublié mais l'histoire ne les oubliera jamais ....allah yarham chouhada al djazair



Numéro commentaire : 7967
Posté par : Soua Moncef
Profession : Informaticien.
Ville : Alger
Pays : Algérie
Date : 02/11/2010
Message : Bonjour à tous et un grand merci à Hichem que je souhaite contacter dans les meilleurs délais inchallah, jE SALUT TOUTE LA FAMILLE bOUGHAMBOUZ 2GALLEMENT D4eL aOUINETTE(TEBESSA); A titre de rectification Historique (même tardives), Mon Oncle Cherif est décédé à Oran après l'affaire avec le Maroc(Une balle sortie du pistolé de son ami par erreur), Souaï chérif (Ami intime de Liamine Zeroual) les deux ont formé la 1ère unité blindée de l'armée algérienne formée en Iraq. Pour Mon oncle décédé en Italie, il s'appelait Touati, les Italien ont ecrit un livre sur sa bravoure. Pour Mon père Madani, il n'est pas décédé par accident de la circulation...mais on lui a cier les freins et l'R16 de L' FLN a fait 5 tonaux. J'aimerai entrer en contact avec des journalistes...car des longs articles peuvent voir le jour et démasquer plein d'imposteurs. (((WWW.SOUAHI.fr.gd))) Cordialement...Moncef Souaï.



Numéro commentaire : 3035
Posté par : boughambouz lazhar
Profession : universitaire
Ville : Alger
Date : 14/04/2009
Message : quoique n'étant pas membre la famille Souai, j'ai connu quelques un des frères du chahid Ali que Dieu ait son âme. pour l'histoire et pour ceux qui s'intéressent à l'écriture de l'histoire de la révolution et de ses Héros, il est le fils de Zine El Abidine et El Atra, ses frères que j'ai connu sont Noureddine, un militant de première heure durant la révolution,responsable politique à Tebessa aprés l'indépendance que Dieu lui prête longue vie, Ahmed, décédé en 2007, par qui j'ai appris ces connaissances, ancien militant, syndicaliste, retraité de l'ex SNS, Madani ancien responsable politique , militant , Mouhafed, responsable de la JFLN décédé dans un tragique accident de la circulation du côté de Béchar dans les annés 70, Mohammed, M'hamed vivants aux dernières nouvelles. Un des frères de Ali est décédé en Italie durant la seconde guerre mondile durant la fameuse bataille de Cassino, il s'appelait Chérif. Le secteur militaire de Tebessa porte le non de Ali SOUAI. Que Dieu ait son Äme.