Saida - A la une

JSK : JSK-ESS a déjà commencé !


JSK : JSK-ESS a déjà commencé !
Rial : «Il faut garder les pieds sur terre car le plus dur reste à faire»
Hannachi : «Je ne retiendrai personne contre son gré»
Gagner ouvre l'appétit ! C'est ce que semblaient dire les joueurs de la JSK à leur sortie des vestiaires du stade de Saïda samedi soir. Alors que le match venait tout juste de se terminer, la plupart des joueurs que nous avons interviewés n'ont pas hésité un seul instant à évoquer le match face à l'ESS. Pour mieux expliquer cela, il est impératif d'évoquer l'importance de cette prochaine rencontre. Plusieurs paramètres entrent en jeu en recevant cette formation sétifienne à Tizi. Le premier point est la forme époustouflante des Aigles noirs qui viennent de réaliser la performance de 4 victoires consécutives sous la coupe de l'ex-coach kabyle, Alain Geiger. La JSK et l'ESS reprennent confiance à 4 journées de la fin de la phase aller du championnat, ce qui donne un charme particulier à cette confrontation à la maison. Le second point qui motive le groupe de Ighil est de vouloir prouver que l'équipe sait aussi gagner à domicile, après les nombreuses critiques qu'ont essuyées les joueurs après la défaite de l'USMH et le nul de l'USMA. Battre l'ESS à domicile ne sera qu'une confirmation de plus des Kabyles en cette fin de phase aller qui effacera le mauvais départ en Ligue1. Le troisième paramètre est lié à la grande rivalité sportive qui existe entre les deux clubs. Pas plus tard que la saison dernière, la JSK avait essuyé une défaite de 2 buts à 0 face au dauphin de la première édition du championnat professionnel dans l'histoire du pays. C'est quasiment le match à ne pas rater pour les camarades de Ali Rial. C'est dire qu'avant même le début de la séance de reprise ce soir, les joueurs pensent d'ores et déjà à ce match. Ils pensent fortement à samedi prochain et le staff technique n'aura pas besoin de motiver davantage le groupe qui est définitivement mis dans le bain.
--------------------------------------------
Pourquoi la JSK joue-t-elle mieux à l'extérieur '
Les explications de Ighil
Ce qui tracasse de nombreux supporters kabyles, cest de connaître le secret de la force de leur équipe à l'extérieur. En 5 matches joués en déplacement, la JSK a empoché 7 points dont 2 victoires successives. En revoyant la physionomie du match face au MCS, l'on constate que les hommes de Meziane Ighil ont repris confiance loin de la maison, ce qui n'a pas été le cas la saison dernière ni en ce début de saison. Apparemment, le public kabyle n'est pas très satisfait du rendement de l'équipe à domicile. En effet, l'équipe ne développe pas le jeu voulu et a beaucoup de mal à s'imposer sur ses bases. Pour Ighil, ce phénomène ne s'explique pas par le fait que ses joueurs sont en manque de confiance, mais plutôt par la stratégie que met en place l'adversaire du jour car, selon Ighil, excepté une ou deux formations, tous les autres clubs de Ligue1 optent pour un schéma purement défensif lorsqu'elles se déplacent à Tizi Ouzou. Ce qui complique énormément la tâche à ses hommes. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle Ighil avait demandé à ses joueurs de se replier derrière face à l'USMA et de laisser l'adversaire faire le jeu afin de le faire sortir de sa zone. Face à une équipe qui refuse de faire le jeu, Ighil voit mal comment ses joueurs pourront jouer à l'aise et étaler tout leur talent. Dans ce genre de rencontre, Ighil s'est dit chercher beaucoup plus les trois points de la victoire que la manière dont ses joueurs évoluent sur le terrain. Les supporters n'ont donc aucune raison de s'inquiéter si leur équipe n'arrive pas à convaincre, tant que les trois points resteront à Tizi.
--------------------------------------------
Pari réussi pour Remache
Sous la menace d'une suspension, le latéral droit de la JSK, Belkacem Remache, a gagné son pari en ne concédant aucun carton jaune face au MCS. Il sera de ce fait présent pour le prochain match face à l'ESS. Avec le retour de Sedkaoui et Nessakh qui ont purgé, la JSK ne sera que plus forte et effectuera une préparation pleine à partir de demain soir.
----------------------------------
Boulemdaïs sous la menace
En plus de Remache, c'est Hamza Boulemdaïs qui est sous la menace d'une suspension pour le prochain déplacement de l'équipe au 20-Août pour affronter le NAHD. Boulemdaïs, ainsi que Remache, devront faire preuve de beaucoup de prudence pour rester à la disposition de leur équipe.
----------------------------------
La mise au vert dès vendredi soir
Quant au programme de la semaine, les hommes de Ighil effectueront la séance de reprise demain soir avant d'enchaîner avec du biquotidien dans la journée de mercredi. Par la suite, deux séances par jour seront au menu des joueurs dans les journées de jeudi et vendredi, avant de débuter la séance de mise au vert à l'hôtel Amraoua, juste après l'ultime séance d'avant-match.
----------------------------------
48 heures de repos, l'occasion de faire le vide
Contrairement aux habitudes, le staff technique kabyle a décidé d'accorder dorénavant 48 heures de repos aux joueurs après chaque match. L'occasion pour eux de faire le vide et de rompre avec la routine. Toutefois, les joueurs compenseront cela par un biquotidien dans la journée de demain, avec un travail de musculation dans la matinée et technico-tactique dans la soirée.
----------------------------------
Rial : «Il faut garder les pieds sur terre car le plus dur reste à faire»
A sa sortie des vestiaires samedi soir, le capitaine Ali Rial était aux anges après ce succès bien mérité face au MCS, dans un match extrêmement difficile. Rial estime que lui et ses partenaires jouent mieux à l'extérieur car ils évoluent avec moins de pression qu'à Tizi. Toutefois, Rial a appelé à tempérer les ardeurs car la saison est encore longue et que le plus dur reste à faire.
Beaucoup ont été surpris par la victoire de la JSK à Saïda. Avez-vous eu le même sentiment '
Non, car à aucun moment nous n'avons douté de nos capacités. On savait qu'on pouvait revenir avec les points de la victoire. Je pense que nous avons prouvé une fois de plus qu'on n'était pas mauvais. Même si nous avons été fortement critiqués ces derniers temps, nous sommes restés concentrés sur notre tâche car la seule chose qui nous préoccupait était de poursuivre notre ascension depuis le match de Zabana.
Peut-on dire aujourd'hui que c'est le vrai départ de la JSK en Ligue 1 '
Après deux succès à l'extérieur, je peux dire que nous commençons à révéler la véritable image de la JSK et retrouver la place qu'elle mérite. La JSK ne doit pas descendre du podium. On se devait de donner le meilleur de nous-mêmes pour remonter la pente, car on porte la responsabilité d'un maillot très cher à la Kabylie. C'est plus qu'une motivation. Aujourd'hui, nous ne sommes qu'à 3 points du leader et cela veut tout dire. On ne s'arrêtera pas là. Toutefois, il faudra garder les pieds sur terre car le chemin est encore long.
Comment expliquez-vous le fait que vous jouez mieux à l'extérieur qu'à domicile '
C'est vrai, c'est d'ailleurs l'avis que partagent de nombreuses personnes. Mais avant toute chose, il ne faut pas oublier qu'à domicile nous avons affaire à des équipes qui refusent de faire le jeu, comme ce fut le cas du CSC. A l'extérieur, nous avons moins de pression et c'est l'adversaire qui court derrière le score. Lorsque les équipes nous ouvrent le jeu, on saisit l'occasion pour frapper.
Le match face à l'ESS, vous y pensez '
Pour le moment, on pense plus à savourer les 48 heures de repos accordées par le staff technique. Mais il est clair que, durant toute la semaine, on va beaucoup parler de ce match, vu la grande rivalité qui existe entre les deux clubs. A la reprise des entraînements, le staff nous parlera davantage du match et de la tactique qui sera mise en place pour faire tomber les Sétifiens chez nous. On sera mis dans le bain de cette rencontre progressivement.
A trois points du leader, comment voyez-vous la fin de la phase aller du championnat '
Sans être trop gourmand, je pense que nous avons largement les moyens de terminer cette phase aller sur le podium. Cela va beaucoup nous aider à démarrer en force la phase retour. On sait que pour atteindre cet objectif, on doit battre l'ESS et gagner le derby face à la JSMB, deux formations qui sont déjà sur le podium. Le parcours n'est pas facile et il faudra beaucoup d'efforts et faire preuve d'une grande intelligence pour rester sur cette dynamique.
----------------------------------
Excepté Hezil et Ziad
Ighil avec tous ses atouts face à l'ESS
Après avoir profité de quarante huit heures de repos au lendemain de la victoire face au MCS, les Canaris sont appelés à reprendre du service cet après-midi. Avant même de libérer les joueurs à Saida, Ighil a annoncé la couleur en interpellant ses joueurs quant au maintien de la concentration, étant donné que le match suivant ne sera point une simple sinécure. Il les a exhortés en effet à garder les pieds sur terre en mettant l'accent sur la difficulté de la tâche qui les attend face à l'ESS, un match à l'occasion duquel d'ailleurs Ighil aura la majorité de son effectif sous la main. Dans le programme de la préparation de la semaine, Ighil prévoit d'organiser deux séances en biquotidien demain et après demain avant de baisser la charge la veille du match, vendredi.
Nessakh et Sedkaoui ont purgé
Absents face au MCS pour cause de suspension, (cumul de cartons) Nessakh et Sedkaoui signeront leur retour face à l'ESS. Titulaires à part entière depuis la venue de Ighil, les deux joueurs seront à coup sûr rappelés dans le onze de départ. Le retour de ces deux éléments mettra Ighil dans une situation plutôt confortable dans la mesure où il disposera de plusieurs variantes de jeu face à l'ESS.
El Orfi bien rétabli
Ayant ressenti des douleurs la veille du match face au MCS, El Orfi a été ménagé par Ighil. L'on a appris que le joueur ne ressent plus aucune douleur et devra reprendre du service aujourd'hui.
Tedjar va mieux, Ziad reprend la course aujourd'hui
Le milieu international Tedjar qui a contracté une blessure au pied face au MCS, va mieux. Hier matin, il a été chez Guillou qui lui a prodigué des soins supplémentaires. Cet après-midi, Tedjar passera encore une autre consultation avant d'avoir le OK pour reprendre avec le groupe. S'agissant de Ziad qui a été forcé au repos pendant plusieurs semaines, nous avons appris qu'il reprendra la course aujourd'hui. Même s'il ne sera pas concerné par le match face à l'ESS, Ziad va bientôt se remettre à taper au ballon.
Hannachi l'aurait confié à ses proches
«Je ne retiendrai personne contre son gré»
La situation que vit le milieu de terrain Younes continue d'alimenter l'actualité au sein du club kabyle. Le joueur, qui ne se sent plus à son aise depuis la venue d'Ighil qui ne compose plus avec lui, semble avoir pris la décision de changer d'air dès le mercato hivernal prochain. Toutefois, le départ de Younes est, comme déjà rapporté par nos soins, subordonné à la lettre de libération. En d'autres termes, Younes devrait, s'il veut vraiment partir en décembre, convaincre ses responsables. Dans le même registre, nous avons appris d'une source proche de la direction que le président Hannachi aurait confié à ses proches que même si la question des arrivées et des départs est du ressort de l'entraîneur Ighil, lui, en tant que président, ne retiendra personne contre son gré. C'est peut-être en allusion à Younes. A noter qu'à quatre journées de la fin de la phase aller, le staff technique mise sur le podium. Après, il sera procédé à l'ouverture du dossier recrutement et libération. La question n'est pour le moment pas une urgence, a ajouté notre source.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
X

Notre page facebook