Algérie - Revue de Presse


JS Kabylie



Qui succédera à Mouassa ? Le départ pour le moins inattendu de Kamel Mouassa de la barre technique de la JS Kabylie a fait que l?équipe se retrouve, malgré elle, dans une position inconfortable. Une situation que l?équipe avait certes vécu l?an dernier avec le départ de Nasser Sandjak mais dans un autre contexte. Le départ de Kamel Mouassa a fait que l?équipe se devait de parer au plus urgent avec deux matchs aussi importants que JSK-USMA et OMR-JSK. En confiant la tâche à Moussa Saïb et Abderrezak Harb, Hannachi n?a fait que parer au plus pressé. D?où la question de savoir quel sens voudrait-il donner à sa démarche future pour cette barre technique de l?équipe. A l?heure où nous mettons sous presse, les quelques informations en notre possession font ressortir que la priorité serait accordée à Moussa Saïb qui était invité hier avec son président pour justement discuter du sujet. La position de l?ex-capitaine des Canaris est déterminante pour la suite à donner. En effet, Hannachi reste tributaire de la décision de Saïb quant à son maintien au gouvernail ou à l?apport d?un autre entraîneur. Interrogé à ce sujet, Moussa Saïb nous a indiqué que pour l?heure, la priorité est accordée à la stabilité de l?équipe donc du club : « On m?a demandé de prendre en charge l?équipe pour parer au plus pressé à l?effet de préserver la solidarité et la sérénité de l?équipe. C?est ce à quoi, je me tiens aujourd?hui. Nous avons passé de manière convaincante le cap de l?USMA, il nous reste à en faire de même avec cet écueil qu?est l?OMR aujourd?hui ». Pour le reste, Saïb nous a indiqué qu?il n?avait pas encore discuté avec le président pour être définitivement fixé. « Je m?attelle à poursuivre la mission que l?on m?a confiée. Je verrai plus clair avec la discussion que j?aurai avec le président dans les heures qui viennent. Après le match de demain (aujourd?hui, ndlr) face à l?OMR, nous aurons dix jours devant nous pour faire définitivement le point. » Aussi, il y a lieu de dire que l?équipe a été très bien préparée par le coach partant Mouassa et qu?en la matière l?équipe n?a pas encore besoin d?un coach. Pour ce match face à l?OMR, il suffit donc à Saïb de disposer son échiquier en fonction de la forme et de la disponibilité des uns et des autres joueurs comme il l?a si bien fait jeudi dernier face à l?USMA. Si d?aventure Saïb venait à demander à voir un autre entraîneur prendre la place de Mouassa, Hannachi aux dernières nouvelles semble privilégier la piste d?un entraîneur national qui ne connaît que trop bien le fonctionnement et la mentalité du football algérien. Un étranger en cette période mettrait trop de temps pour s?adapter à ces nouvelles conditions de vie et de travail. Or, la JSK ne peut attendre, elle qui est appelée à préserver le titre acquis l?an dernier mais aussi son retour en ligue des champions continentale. La dizaine de jours qui séparera la rencontre face à l?OMR de la réception du CABBA sera donc déterminante pour le club kabyle et son président qui a déjà entamé ses contacts avec quelques entraîneurs.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)