Jijel, Les nuits de la corniche. Hakim Salhi enthousiasmant



Il y avait grande foule, jeudi dernier, sur l’esplanade du Front de mer, attenant à la cité des martyrs Assous de la ville de Jijel.

Avec un Hakim Salhi enthousiasmant à l’affiche, familles et jeunes n’ont pas manqué de répondre à l’appel pour vibrer toute la soirée au rythme de la musique répandue d’un ressac mu par une brise marine rafraîchissante. Hakim Salhi, qui nous a paru quelque peu agacé par les mauvais tours de la sonorisation, s’est livré au public qui n’est pas resté insensible autant à ses mélodieuses chansons qu’à ses déhanchements concédés toutefois avec parcimonie. Mais son fidèle ballet était tout aussi de la partie, ce qui a judicieusement fait oublier le peu d’entrain de Hakim de bouger son corps. La surface de la scène n’était sûrement pas un facteur favorisant. En dépit de quelques imperfections sonores, Hakim Salhi est resté imperturbable devant son public, enchaînant chanson après chanson parmi ses tubes les plus connus de Hada El youm essaid à Ezzine Chaoui en passant par, entre autres Yamina. Les traditionnelles Layali El Corniche sont organisées chaque saison estivale pour animer les soirées auxquelles adhèrent les nombreux estivants qui arrivent de l’arrière-pays ou de l’étranger. Cette année, l’organisation de cette manifestation est l’œuvre de la direction de la culture en collaboration avec l’association culturelle El Wafa et CH-Visuel Orbite. Les organisateurs ont pu convaincre des sponsors de booster la stature des artistes. On notera le sponsor majeur, Allô OTA, diverses entreprises et trois journaux nationaux, El Watan, La Tribune et Le Soir d’Algérie. Mêlant différents genres musicaux, la manifestation devrait voir monter sur la scène du Front de mer le 24 août prochain Nasredine Chaouli, alors que l’ultime soirée programmée pour le 31 août sera animée par le chanteur chaâbi Abedrahmane Koubi. Il convient de rappeler que des spectacles se sont déjà produits ces dernières semaines, avec notamment Djalti, Anouar ou encore Naïma Ababsa.





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)