Jijel - Hydraulique


Jijel, L’inscription d’un autre barrage



En vertu de futurs enjeux auxquels sera confronté le pays dans un proche avenir et pour répondre aux besoins en matière d’alimentation en eau potable d’une population en constante croissance, la résolution de la question de l’eau, en tant que facteur fondamental dans toutes formes de développement, semble être l’une des urgences de l’heure des pouvoirs publics accordant une grande importance au secteur de l’hydraulique en consacrant d’importantes cagnottes destinées à la réalisation de nouvelles infrastructures et équipements.

En effet, et après les deux barrages de Boussiaba se trouvant dans la commune d’El-Milia et Kessir dans la commune d’El-Aouana dont les travaux ont démarré il y a deux mois, la wilaya de Jijel vient récemment de bénéficier de l’inscription d’un troisième barrage en l’espace de deux ans, en l’occurrence celui de Tabelout situé dans les communes de Djimla et Texenna. A ce sujet, l’avis d’appel d’offres international a été publié avant-hier pour la sélection des entreprises chargées de la réalisation de ce projet structurant dans une wilaya à laquelle les pouvoirs publics accordent une importance majeure notamment en matière des travaux et des équipements publics. L’hydraulique est appelée à jouer un rôle de première importance dans le développement local, notamment avec trois barrages et un périmètre d’irrigation, dont le coûté a dépassé la bagatelle de 300 milliards de centimes. Selon des informations qui nous sont parvenues, le futur barrage de Tabelout qui était le cheval de bataille des autorités locales dans le secteur de l’hydraulique, occupera la deuxième place à l’échelle nationale après celui de Béni-Haroun en matière de capacité, avec 265 millions de mètres cubes. On apprend, par ailleurs, que ce projet tant attendu, une fois mis en service, sera destiné à l’irrigation des plaines des Hauts Plateaux de Sétif, El-Eulma, les régions de Batna et d’Oum Bouaghi et contribuera à la résolution du problème de l’AEP de deux millions d’habitants de ces régions et l’alimentation en eau potable des communes de Djimla et Texenna qui souffrent de ce problème crucial.

 







Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)