Algérie - Revue de Presse


Irak

Falloujah assiégée Situation sanitaire critique Falloujah serait en passe de tomber entre les mains de l?armée américaine qui soumet toujours la ville à un pilonnage intense. Près de 10 000 soldats américains prennent part à l?assaut épaulés par environ 2000 soldats irakiens. Selon un nouveau bilan fourni hier par l?armée américaine, onze soldats US et deux soldats irakiens ont été tués depuis lundi. Le nombre d?habitants restés à Falloujah est incertain. L?armée américaine a affirmé qu?il restait moins de 10% des 300 000 habitants à l?intérieur de la ville, alors que le Premier ministre a fait état de la présence de 100 000 personnes. En revanche, le porte-parole du Croissant-Rouge irakien, Fardous Al Ibadi, a affirmé à l?AFP, citant le chef de la police de Falloujah, Sabah Al Janabi, qu?il ne restait juste avant l?offensive que 157 familles, soit moins d?un millier de personnes. « Une chambre d?opérations a été mise en place mardi par le Croissant-Rouge et nous nous sommes adressés à la force multinationale pour trouver un moyen d?évacuer les 157 familles qui seraient bloquées dans la ville », a-t-elle dit. Un imam de la mosquée Abdel Aziz dans le centre de Falloujah, Abdel Hamid Ferhan, avait lancé un appel, mardi, indiquant qu?il était « assiégé avec des civils entre la mosquée Abou Oubeyda et la mosquée Al Fourqan ». « Nous ne pouvons lever la tête en raison de la violence des tirs », a-t-il dit au téléphone à un journaliste de l?AFP. Des inquiétudes sont apparues quant au sort des personnes blessées par les combats dans Falloujah. Le comité international de la Croix-Rouge (CICR) s?est dit « profondément préoccupé » du sort des blessés qui, selon ses informations, ne peuvent recevoir les soins médicaux adéquats. Le CICR a « recommandé vivement aux belligérants d?assurer que l?on donne des soins à ceux qui en ont besoin » ami ou adversaire, que l?accès aux équipements médicaux et au personnel médical soit assuré et que les véhicules puissent fonctionner sans entrave à tout moment. Le chef du waqf sunnite (biens religieux) a proposé mardi une trêve de 4 à 5 heures pour permettre l?évacuation des blessés. Mais sa proposition a été refusée par le Premier ministre irakien Iyad Allaoui. Après ces appels, l?armée américaine a annoncé hier l?envoi de médecins militaires à l?hôpital général de Falloujah, contrôlé par les Américains, pour aider à soigner les blessés civils. Le Croissant-Rouge a, pour sa part, demandé de pouvoir prendre en charge cet hôpital. Les autorités irakiennes, pour montrer que ce sont elles qui commandaient l?assaut, ont nommé le général Abdel Kader Mohan, commandant et unique porte-parole de l?opération contre Falloujah. Mais presque toutes les informations sur la progression de l?offensive sont jusqu?à présent fournies par l?armée américaine. Les responsables militaires américains ont indiqué qu?ils compteront sur les soldats irakiens pour rentrer dans les endroits sensibles de la ville comme les mosquées, où les combattants pourraient trouver refuge. Les soldats irakiens ont pris d?assaut dimanche soir, encadrés par les marines, l?hôpital général de Falloujah, à la lisière ouest de la ville. Des drapeaux américain et irakien étaient dressés côte à côte dans la salle de commandement des opérations de Falloujah, où M. Allaoui s?est rendu pour donner le feu vert de l?assaut et superviser les plans avec son ministre de la Défense, Hazem Chaâlane, et des officiers irakiens, alors que les responsables militaires américains attendaient dans une salle contiguë. L?opération lancée contre Falloujah, surnommée dans un premier temps « Phantom Fury » par les militaires américains, a été rebâptisée « Opération Aube » par les Irakiens et conserve depuis cette appellation.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)