Alger - Revue de Presse


Instantané



Ces images qui nous tombent du ciel Alger n?a pas dérogé à la règle ni fait exception à une pratique qui se propage à un rythme étourdissant. La ville succombe à l?attrait et au charme des antennes paraboliques. Le phénomène est devenu tellement puissant, envahissant, que rien ne semble l?endiguer. Le constat est patent. Les terrasses, fenêtres, balcons accueillent ce foisonnement impressionnant « d?assiettes » qui permettent de capter des myriades de chaînes télévisuelles. L?humble masure se repaît d?images venues d?ailleurs. La demeure cossue s?abreuve goulûment de programmes étrangers. Le café le plus modeste assure à sa clientèle son « droit » à l?image qui tombe du ciel. La tentation d?Adam et Eve habite les esprits. Elle n?est pas près de s?apaiser. Les paladins du conservatisme ont beau fulminer, maugréer contre cette prolifération blasphématoire. Les faux dévots crient à l?hérésie. Rien n?y fit. Encore moins le radotage débridé de ceux qui hurlent à « l?invasion » culturelle. Dessein de la providence, erreur de calcul ou d?aiguillage, attentisme des uns, bravades des autres, l?antenne parabolique se réserve une place de choix dans notre paysage médiatique, chassant notre chaîne unique et la ravalant au rang de comparse. Taillés en pièces, laminés, bousculés furieusement, nos programmes font piètre figure, perdant des batailles avant même de les entamer. Fuyant une quotidienneté morose ou banale, cherchant à assouvir un besoin pressant d?évasion, de se divertir ou de s?informer, nos concitoyens pensent trouver la réponse à toutes ces quêtes. La chaîne étrangère devient un sésame, une espèce de viatique nécessaire. Il y a la médaille et le revers de la médaille. L?enfer est toujours pavé de bonnes intentions. Cela n?exonère nullement d?une plongée vers cet ailleurs que l?on obtient par procuration. L?appel du large, le rêve, l?imaginaire, le chant des sirènes sont trop forts pour être contournés aussi facilement. L?Algérois s?y laisse prendre avec une indicible jouissance. D?autant que le lit de Procuste de notre TV nationale l?y pousse avec une surprenante énergie.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)