Batna - Revue de Presse


Incendies à Batna



Alerte générale La direction générale des forêts et la Protection civile, avec l?aide de toutes les structures de la wilaya, sont responsables de la lutte anti-incendies. Toutes ont été mobilisées et travaillent sans relâche depuis cinq jours. Depuis le 10 août, les trois feux qui se sont déclenchés dans la région ont brûlé plusieurs centaines d?hectares. Le premier, qui s?est déclaré au Djebel Bouaârif, a été maîtrisé au bout de deux jours. Le deuxième lui a immédiatement succédé le 12 août mais a été éteint le lendemain. Selon la DGF, il serait considéré comme une continuité du premier. Les lieux détruits étaient en majorité des chênes verts et des genévriers en dépérissement. Un employé nous confiera : « On a frôlé la catastrophe car le terrain là-bas est miné. » Le troisième feu, a eu lieu à Chaâbat El Ghoul dans la commune de Tazoult (au lieu-dit Ouled Fedhala) le 13 août. Les responsables déclareront que l?opération d?extinction du foyer est en cours. Yassine Guerouni (directeur par intérim de la Conservation des forêts) nous dira : « Le peuplement détruit était constitué de chênes verts, très dense dont la strate herbacée a été favorisée par les deux dernières années qui ont connues une forte pluviosité. » A la direction des forêts, on nous signale que ces feux ne sont pas sans rappeler les grands incendies de 1950 et de 1997. Lors de ces trois périodes, les températures ont atteint les 42°C, favorisant ainsi la naissance et la propagation d?importants feux de forêt. En conséquence, les autorités ont mis sur pied des équipes de surveillance soutenues par deux canadairs de petite contenance. L?un d?entre eux devrait arriver sous peu, détaché par la conservation des forêts de Tébessa. Il sera en charge de la surveillance, de la prospection et de l?intervention en cas de nouveaux départs de feu, et ce, du 14 au 20 août.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)