Algérie


In'branlable d'termination des 'tudiants



Venus de plusieurs universit?s et facult?s d'Alger, les ?tudiants n'ont pas manqu? leur rendez-vous hebdomadaire de contestation.Des centaines d'?tudiants ont manifest?, hier mardi, ? Alger, pour la 25e fois cons?cutive. Visiblement, la f?te de l'A?d ne les a pas dissuad?s de maintenir leur rendez-vous hebdomadaire pour r?it?rer leurs exigences et poursuivre la mobilisation jusqu'? la concr?tisation de leurs revendications.
Moins nombreux que durant l'ann?e universitaire, ils ont, peu avant la marche, organis? une sorte d'agora politique ? la place des Martyrs. Soucieux de la situation du pays, ils ont exprim? leurs positions vis-?-vis des derni?res initiatives politiques ?manant du pouvoir.
Venus de plusieurs universit?s et facult?s d'Alger, ? savoir la Facult? centrale, la facult? de m?decine, de pharmacie, de chirurgie dentaire de Ziania, de la facult? de droit de Sa?d-Hamdine, de l'universit? d'Alger 3 de Dely Ibrahim, de l'USTHB et des ?coles sup?rieures, pour r?it?rer leur rejet du syst?me en place.
Ils ont entam? leur marche vers 10h30, scandant les slogans habituels pour r?clamer "Sahafa horra, a?dala moustaqila" (Une presse libre, justice ind?pendante), "Dawla madania machi a?skaria" (un Etat civil et non militaire), et "Djaza?r horra dimocratia" (Alg?rie libre et d?mocratique), sans oublier "Harrirou el mou?taqaline" (Lib?rez les d?tenus). Ils ont ?galement insist? sur "Samidoun samidoun, houkm a alskar rafidoun" (Nous sommes in?branlables, in?branlables et nous rejetons le r?gime militaire).
Autre slogan clam? lors de la marche, "Echa?b yourid el istiqlal" (Le peuple r?clame son ind?pendance). Par ailleurs, les manifestants n'ont pas manqu? de rejeter l'instance de dialogue men?e par l'ex-pr?sident de l'APN, Karim Youn?s. "Makach hiwar ma? el-?ssabate" (Pas de dialogue avec les gangs), ont-ils cri?.
Dans le calme, les participants ? la manifestation ont d?ploy? des banderoles sur lesquelles ?taient ?crits "Madda 7 8, solta li cha?b" (articles 7 et 8, pouvoir au peuple), "Il n'y aura pas d'?lections sans le d?part de Bedoui et de son gouvernement", "Le peuple source de tout pouvoir". Les manifestants ont ?galement brandi des pancartes pour annoncer la premi?re conf?rence nationale des ?tudiants qui aura lieu, samedi 17 ao?t, ? la Safex d'Alger ? 10h ? la salle Ali-Ma?chi.
Elle est organis?e conjointement par le Forum des ?tudiants ainsi que par le P?le des ?tudiants alg?riens. D'autres ?tudiants ind?pendants de ces deux entit?s seront aussi invit?s. "La conf?rence aura pour but d'unir et de renforcer les liens entre les ?tudiants afin de devenir une r?elle force de proposition politique. Lors de cet ?v?nement, une proposition de sortie de crise politique sera expos?e, elle sera suivie d'une s?rie d'interventions", a fait savoir l'un des organisateurs.
Les ?tudiants, qui ont suivi leur itin?raire habituel, se sont dirig?s par la suite vers l'esplanade de la Grande-Poste, en passant par la place Emir-Abdelkader (rue Larbi-Ben M'hidi) et la rue Hassiba-Ben Bouali. Il est ? signaler que plusieurs cordons s?curitaires ont ?t? dispos?s ? l'entr?e de l'esplanade de la Grande-Poste, face ? la d?termination des ?tudiants qui n'ont pas manqu? de leur adresser des messages, tels que "Bqa ghir tzidou tirou ?alina" (Il ne vous reste plus qu'? tirer sur nous).

Im?ne AMOKRANE




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)