Oran - Revue de Presse


Importation de viande fraîche

Des « casques » pour les nationaux L?importateur privé d?Oran de la viande de mouton irlandais n?aurait ramené que des « casques », atteste un boucher (de père en fils) d?une des rues commerçantes les plus célèbres de la ville. « Casque » est le terme technique dans le jargon des bouchers pour désigner la partie du mouton qui englobe l?épaule et le collier (cou). Fin connaisseur, il estime que cette partie est la moins prisée par les consommateurs des pays européens et c?est pour cela qu?elle se retrouve sur nos étals à un prix relativement abordable (moins de 600 DA le kg). « C?est malheureux ! », déplore-t-il en constatant qu?en plus, « cette viande est trop grasse. » Jeudi, les consommateurs ont presque tout raflé même si les derniers jours de Ramadhan sont plutôt favorables aux dépenses sur les articles vestimentaires et les produits de confiserie. Fini l?effet de « curiosité », la fièvre de la viande importée est retombée dès le lendemain. De meilleure qualité, « presque le même goût que le nôtre », l?agneau français, notamment celui de l?Aveyron, restera hors de prix, laisse-t-il entendre. Seul l?Office régional ORVO a finalement importé de la viande de France, mais cet organisme public a importé du b?uf.
Je Chercher des fournisseurs
Azzedine layachi - Acheteur leadeur - Alger, Algérie
20/10/2018 - 388280



Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)