Tlemcen - A la une


Impliquer le citoyen dans la gestion urbaine



Impliquer le citoyen dans la gestion urbaine
Si à Tlemcen-ville les citoyens commencent à s'adapter à la culture du civisme, il est à noter que pour les autres villes à savoir : Maghnia, Ouled Mimoun , Sebdou, etc. quiconque peut mesurer le degré extrême de déliquescence. Les tas de détritus sont alimentés par les commerçants. Les odeurs nauséabondes qui se dégagent des lieux publics, agressent le citoyen. Les trottoirs sont squattés par des individus qui veulent, à tout prix, coller leurs produits incontrôlés aux passants. Même les commerçants exploitent ces lieux, devenus par le temps, une véritable propriété, au vu et au su de tout le monde, obligeant les piétons d'emprunter la chaussée.
A travers ces villes les pratiques commerciales illégales dans ce marché communal, la violence des mots des vendeurs, l'anarchie et le désordre, l'absence d'hygiène et de contrôle sont autant de maux qui caractérisent le quotidien du citoyen.
Dans certaines villes que compte la wilaya de Tlemcen, l'on constate une accélération de la mauvaise gestion urbaine, dont les conséquences sont bien perceptibles sur l'environnement, est en grande partie liée à une gestion de l'espace urbain. Il en résulte des éboulements, des ravinements ou des inondations qui menacent les infrastructures et les vies humaines. La croissance rapide de la population urbaine, la spéculation foncière, l'occupation illégale de certains terrains et divers aménagements maladroits, aggravent la pression sur certaines zones à risques, constituées par les versants pentus, ou des constructions érigées aux abords des oueds. A ce sujet, il est urgent de faire prendre conscience de ces dangers encourus par les populations et de mettre en place des stratégies de lutte contre toute forme de constructions illicites, puisque cette situation ne fait que créer des bidonvilles, à l'heure où l'on s'atèle à les éradiquer. Aussi la nécessité passe par les recherches des moyens pour un meilleur environnement urbain. Selon certains élus, l'on comprend que la gestion urbaine est un élément-clé du développement urbain. Or la croissance rapide de la population urbaine souligne-t-on, fait porter sur certaines municipalités, une charge logistique et financière sans précédent. Les communes, selon certains élus, peuvent faire beaucoup pour inciter au développement que ce soit industriel, commercial ou même touristique, en suivant une bonne planification physique. Mais en fait, elles sont globalement confrontées à des difficultés croissantes pour gérer le sol, les infrastructures et les services.
Ce qui explique le manque de ressources financières pour fournir les infrastructures et les services essentiels au développement de l'emploi, de l'économie et surtout de la salubrité. Pourtant la gestion urbaine est une priorité, et il est primordial de maîtriser ce volet, car, à titre d'exemple, si l'on remarque un adjudicataire qui se sucre en ignorant ses règlements, sans donner la peine de nettoyer les lieux après la fin des marchés !! Selon certains, la gestion urbaine de proximité peut se définir comme un ensemble des actes qui contribuent au bon fonctionnement d'un quartier. Elle concerne les divers acteurs qui doivent coordonner leurs actions pour améliorer, en priorité, les conditions de vie des habitants. Mais comme le civisme fait défaut certaines grandes villes suffoquent. Dans ce sillage, les jeunes doivent savoir, explique-t-on, qu'ils demeurent des acteurs importants dans la mobilisation autour de l'environnement et du développement et constituent la base des associations de développement…
Etant scolarisés, ils peuvent mesurer les enjeux économiques et sanitaires autour du développement de leurs quartiers, avec l'organisation des campagnes de volontariats, etc. Du côté des maires, l'heure des ratissages a sonné pour assainir les trottoirs. Ceci dit, les communes ont en charge la continuité du fonctionnement de la ville.
Elles sont des acteurs institutionnels incontournables en raison de leurs prérogatives de gestionnaire territorial. Mais, l'on affirme, qu'elles sont la plupart du temps, dépourvues de moyens humains et matériels et de ressources financières, raison pour laquelle elles se montrent encore insuffisamment actives dans ce cadre. Il est temps que ces communes tracent un programme et un plan stratégique afin de panser leurs plaies et désinfecter tous les lieux, pour le confort des habitants, qui à leur tour, doivent s'armer de civisme




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)