Tiaret - Revue de Presse

Ils auraient été victimes d'un trafic d'organes : Quatre jeunes de Tiaret assassinés en Grèce


Des informations parvenues lundi à leurs familles ont fait état de l'assassinat de quatre jeunes hommes, partis tenter l'aventure en Europe il y a près de deux mois de cela. Leurs corps, jetés dans la rue, auraient été retrouvés samedi dernier près de la frontière séparant la Turquie de la Grèce.

En effet et selon des informations parvenues aux familles des victimes, les quatre jeunes, tous âgés de moins de 25 ans, et partis ensemble il y a deux mois de cela, seraient tombés dans les rets d'un réseau criminel de trafiquants d'organes qui les aurait attirés dans un piège près de la frontière gréco-turque, avant de les tuer.

Leurs corps mutilés ont été ensuite retrouvés abandonnés non loin de la frontière entre la Turquie et la Grèce, tous dépouillés des deux reins avec de grosses blessures bien visibles dans la partie postérieure de leurs corps, selon des informations fournies aux familles des victimes par d'autres Algériens, clandestinement établis en Grèce. Et toujours selon les proches des familles des victimes, cinq autres ressortissants algériens, originaires de la wilaya de Sidi Bel-Abbès, et qui seraient entrés clandestinement en Grèce à partir de la frontière turque, auraient eux aussi été retrouvés assassinés et leurs corps abandonnés dans la rue, dans la proche banlieue d'une ville frontalière du côté grec.

Contactés à ce sujet, les services de la sûreté de la wilaya de Tiaret ont indiqué hier mardi au «Quotidien d'Oran» ne pas être «officiellement informés de cette affaire», même si des informations recoupées font état de l'arrivée lundi après-midi de trois corps au niveau de l'aéroport «Houari Boumédiène», d'Alger. L'une des victimes est un jeune homme de 18 ans, sportif et d'une éducation exemplaire, selon ses proches et qui a quitté Tiaret il y a moins de deux mois en compagnie de deux autres amis à destination de la Turquie. Il avait réussi à pénétrer en Grèce à partir de la frontière turque et donnait régulièrement de ses nouvelles à sa famille avant de couper tout contact il y a dix jours de cela, selon sa famille.







Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
X

Notre page facebook