Algérie - Revue de Presse


Hydrocarbures

Des recettes de 54 milliards de dollars en 2006 Des questions personnelles sur les demandes formulées par des partis pour qu?il démissionne ou sur le fait qu?il serait concerné par les critiques du chef de l?Etat à propos des hauts fonctionnaires binationaux à celles qui touchent au secteur du pétrole, du gaz ou de l?électricité, le ministre de l?Energie et des Mines, Chakib Khelil, qui était l?invité du Forum de la Télévision n?a pas été épargné, il a été soumis à une série de questions. « Je suis algérien, je n?ai pas d?autre nationalité, je ne suis ni américain, ni français... j?ai un seul passeport, le passeport algérien », c?est en ces termes que le ministre de l?Energie et des Mines, Chakib Khelil, a répondu à la question de savoir s?il était concerné par les critiques formulées il y a quelque temps par le chef de l?Etat à propos des hauts fonctionnaires détenant la double nationalité et occupant des postes stratégiques. Le ministre qui était l?invité du Forum de la Télévision, samedi soir, a répondu aussi à une question sur les appels à la démission formulés par des partis après les amendements de la loi sur les hydrocarbures et l?affaire BRC. « Une seule personne peut me demander de démissionner, c?est le Président », a répondu Chakib Khelil. Concernant BRC, le ministre a indiqué que la société, qui est une filiale de Sonatrach et du Groupe Halliburton, a été créée il y a plus de dix ans et elle activait dans le secteur du pétrole et du bâtiment pour le compte de Sonatrach, du ministère de la Défense et des compagnies étrangères activant en Algérie. L?affaire est devant la justice et personnellement, je n?ai vu aucun rapport, a répondu le ministre à propos du rapport de l?IGF. « J?ai lu le rapport dans Jeune Afrique », a indiqué le ministre, qui a précisé que ni lui ni le PDG de Sonatrach n?ont lu le rapport et qu?ils n?ont pas été destinataires de ce rapport. Sur un autre registre, le ministre a communiqué les résultats du secteur pour l?année 2006 après avoir évoqué le bilan 2000-2006. Concernant l?exploration, 18 découvertes d?hydrocarbures ont été faites en 2006. Les recettes des hydrocarbures ont totalisé 54 milliards de dollars, dont environ 5 milliards de dollars pour les associés. Sonatrach a versé 2800 milliards de dinars de fiscalité pétrolière. A propos du marché pétrolier, le ministre a estimé que les prix n?allaient pas changer. « Je ne pense pas que les prix du pétrole vont changer, ils vont se maintenir entre 50 et 60 dollars le baril », a-t-il indiqué. « On s?attend à ce que la demande au deuxième trimestre recule de 2 millions de barils par jour, bien qu?on ait pensé la même chose les deux dernières années, mais on s?est trompé puisque la demande est restée soutenue avec la Chine et l?Inde », a ajouté le ministre. « Les prix évoluent en fonction de l?offre et de la demande, mais ils restent aussi liés aux problèmes géopolitiques et aux problèmes que connaissent des régions pétrolières », a indiqué le ministre, en faisant référence au problème du nucléaire iranien. Concernant les énergies renouvelables, le ministre a évoqué l?objectif de développer le partenariat pour le solaire avec l?Espagne et l?Allemagne pour arriver à maîtriser la technologie d?ici 20 ans. A propos du recrutement au sein de la compagnie aérienne Tassili, le ministre a déclaré que la priorité sera donnée aux pilotes algériens.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)