Algérie - Chiffres


Hydrocarbures, Près de 50 milliards de dollars exportés



Les exportations d’hydrocarbures ont atteint 4,39 milliards de dollars durant le mois de juillet 2006, soit une hausse de 16,81% par rapport à juillet 2005, selon le Centre national de l’informatique et des statistiques des Douanes algériennes. L’augmentation s’explique par la hausse des prix internationaux du pétrole brut qui se sont maintenus nettement au-dessus du seuil des 70 dollars le baril durant le mois de juillet.

Les exportations des hydrocarbures représentent 98,56% du volume global des exportations pour le mois de juillet, lesquelles ont atteint 4,45 milliards de dollars, selon le centre. Les recettes des exportations des hydrocarbures de l’Algérie durant les sept premiers mois de 2006 ont atteint 29,524 milliards de dollars, selon la même source. La hausse est de 4,573 milliards de dollars par rapport à la même période de 2005. Durant le premier semestre 2006, les exportations des hydrocarbures avaient atteint 25,13 milliards de dollars. Ce qui représentait une augmentation de 18,60% par rapport au premier semestre 2005. Depuis le début de l’année et grâce à la hausse des prix du pétrole, la valeur des exportations se situe en moyenne au-dessus de 4 milliards de dollars par mois. Au vu de la conjoncture du marché pétrolier, les recettes des exportations devraient atteindre et même dépasser le cap des 50 milliards de dollars pour l’année 2006. L’approche de l’automne, période de stockage pour l’hiver, les problèmes géopolitiques en Irak, au Nigeria et le différend sur le nucléaire entre l’Iran et les pays occidentaux devraient maintenir une pression sur le marché pétrolier et permettre au baril de rester positionné aux alentours de la barre des 70 dollars. Grâce à ces recettes, la balance commerciale a enregistré un excédent de 2,7 milliards de dollars au cours du mois de juillet 2006, soit une hausse de 34% par rapport au mois de juillet 2005. Cette importante hausse est due à l’augmentation de la valeur des exportations, conséquence de la bonne tenue des prix du pétrole brut et à une baisse des importations (-2,26%), selon les statistiques du CNIS. Les exportations globales ont atteint 4,45 milliards de dollars, soit une hausse de 14% par rapport à juillet 2005, alors que les importations ont totalisé 1,77 milliard de dollars. Les exportations hors-hydrocarbures ont connu une hausse de 33,33%, mais restent faibles avec 64 millions de dollars de réalisations pour le mois de juillet. Pour les sept premiers mois de l’année 2006, la balance commerciale a enregistré un solde positif de 17,963 milliards de dollars contre 12,836 milliards de dollars durant les sept premiers mois de l’année 2005. Au total, les exportations tous produits confondus ont atteint 30,12 milliards de dollars. Cette hausse devrait se répercuter positivement sur les réserves de change vers la fin de l’année malgré le paiement anticipé de la dette extérieure rééchelonnée. A la fin du mois de mai, les réserves de change étaient de 66 milliards de dollars. L’embellie financière du pays devrait encore se confirmer en cette année 2006. Mais le point noir reste fondamentalement la faiblesse des exportations hors-hydrocarbures. Ce qui confirme la totale dépendance du pays vis-à-vis des exportations des hydrocarbures et sa fragilité en cas de retournement du marché pétrolier.






Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)