Alger - Revue de Presse

HAWA : Qui se souvient de Nadia Guendouz '


HAWA : Qui se souvient de Nadia Guendouz '
Elle habitait à la cité Barnave, là où se trouve la maison paternelle de Assia Djebar, pas loin où également a vécu Jean Sénac … Le quartier du Plateau Saulière ou Mustapha supérieur . On la rencontrait discrète, solitaire, sans savoir qu’il elle était, elle la grande dame de la poésie. Les poètes savent partir sans faire de bruit. C’est ce qu’elle a fait un certain 4 avril 1992…Nadia Guendouz est née Aouaouche est née le 26 février 1932 à Alger dans la basse Casbah d’Alger le 26 avril 1932 à l’Impasse Djenina. Le déclenchement de la lutte armée, l’a trouvée hospitalisée en France. C’est l’occasion pour la jeune fille de 22 ans de rejoindre le Front de libération nationale à travers la fédération de France. Elle  sera chargée, à partir de 1955, de collecter les fonds pour la révolution, tout en suivant, à partir de 1956, les cours d’une école d’infirmiers à Paris d’où elle sortira   diplômée en 1958. Une année après elle est arrêtée avec son époux Bouzid Zerrouk dit Amar Hassan Messaoud.  En 1962, elle rentre en Algérie  et rejoint la ville de Skikda. Là, toujours fidèle à ses idéaux nationalistes. Ensuite, elle  intègre  l’Union des femmes algériennes dont elle dirigera le service  «information». Elle adhère à l’Union des écrivains algériens où elle sera chargée des affaires sociales tout en poursuivant de 1966 à 1969 des études de sage-femme à l’hôpital Parnet d’ Alger. Auteur de deux recueils de poésie Amel (1968) et La Corde (1974), elle a publié de nombreux poèmes dans les journaux et certains de ses textes figurent dans les manuels scolaires. Nombreux sont ses textes écrits restés dans ses tiroirs. "Plus d’amitié, plus de solidarité, plus de culture particulière à partager, rien que le vide", dit-elle quelques semaines avant son décès survenu à la suite d’un arrêt cardiaque. Une rue en France à Saint Ouen, près de Paris, a été baptisée du nom de Nadia Guendouz. Les poètes, ces citoyens du monde …


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
X

Notre page facebook