Alger - Revue de Presse


Haï Baranès

A propos de la coopérative des 176 Logements L?article paru dans notre livraison du 4 juillet 2004, faisant état d?un « Cri de détresse » de 176 coopérateurs, dont l?assiette de terrain, sise à Baranès (Bouzaréah) aurait été « injustement récupérée » par la wilaya d?Alger, a fait réagir les « voisins » du site en question. Dans un courrier adressé à notre rédaction, l?association Haï Baranès tient à préciser que le terrain auquel font référence les responsables de la coopérative « est en fait un bien commun, faisant partie des espaces de notre cité ». Dans le plan de masse, en possession des requérants, le terrain revendiqué par la coopérative, précisent-ils, fait office d?espace vert. Et d?ajouter : « Comble de l?ironie, cette coopérative a entamé illégalement des travaux de terrassement sur nos parties communes, au moment où se déroulait le Festival international de la jeunesse. (...) En d?autres termes, au moment où les autorités étaient concentrées sur cet événement. » Incriminant l?ancienne APC qui, sur décision n° 470 du 27 septembre 1992, avait transféré ladite parcelle à la coopérative en question, l?association Haï Baranès tient à ajouter que le maire de l?époque « a omis volontairement de saisir l?OPGI étant donné que celle-ci était et demeure à ce jour copropriétaire, avec les résidents de notre cité, de cette parcelle de terrain ».

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)