Annaba - Revue de Presse


Guelma



Des projets qui somnolent Région à vocation agricole, céréalière par excellence, située au c?ur de l?extrême nord-est, la wilaya de Guelma n?a jamais joué et ne joue toujours pas son rôle de carrefour par où transitent personnes et marchandises. Ses richesses, entre autres les récoltes maraîchères et céréalières, ne sont pas partagées par les autres wilayas. A titre d?exemple, souvent la production de pommes de terre d?arrière-saison pourrit dans des hangars faute de transport et d?infrastructures de conditionnement. Evidemment, le transport y est pour beaucoup. Son essor économique est tributaire de l?efficacité de ce secteur. Ainsi, le coordinateur du RPR de la région de l?Est, Mohamed Yazid Miliani, basé à Guelma, prend sa plume et dit à ce propos les quatre vérités au wali de Guelma, selon une correspondance qu?il lui a dernièrement adressée et dont il nous a remis une copie. « La wilaya du 8 mai 45 et de Houari Boumediène », selon ses propres mots, s?est vu privée d?une desserte reliant Guelma à Bouchegouf depuis des années. Les responsables de la SNTF avancent le fait que cela est dû à la non-rentabilité de cette navette à cause de la concurrence. Selon le coordinateur, ce raisonnement ne tient pas la route, du moment que les moyens de transport privés sont modestes, voire dérisoires par rapport à ceux dont dispose cette grande entreprise. Il relève aussi dans sa correspondance le fait que la réhabilitation de la ligne El Khroub-Bouchegouf de 137 km, dont 108 se trouvent dans la wilaya de Guelma, se fait attendre depuis l?indépendance. Comme on le sait, ce projet avait fait dans les années 1980 l?objet de deux études, l?une par la SNTF, l?autre par un bureau hindou Rites, en vain. Les grands travaux initiés par l?Etat l?ont toujours mis à côté, dira ce responsable du RPR. Et de citer les retombées économiques de cette réalisation, notamment le négoce avec les autres régions du pays, une bonne résorption du chômage et d?autres activités non moins importantes, dont spécialement le transport de voyageurs. Par ailleurs, bien que classé aéroport de l?Etat selon le décret 98-81 du 16 mai 1981, celui de Guelma, datant de l?époque coloniale, a été mentionné dans cette correspondance pour qu?il fasse l?objet d?une réhabilitation. Il y a là une possibilité d?en faire à tout le moins un aéroclub. « L?aéroport se trouve au lieudit Boukerbas, dans la ferme pilote Richi, dans la commune de Belkheir, s?étendant sur une superficie de 106 ha, dont 3 ha comme annexes. La piste a une longueur de 1500 m et une largeur de 30 m », indique-t-on. A présent, l?aérogare sert d?étable pour des vaches laitières. Un autre dossier a été ouvert, celui du secteur de la santé. Le coordinateur du RPR écrit que généralement « les malades sont évacués vers les hopitaux de Annaba », lesquels sont sollicités par plusieurs wilayas. Aussi plaide-t-il pour un centre hospitalo-universitaire (CHU) à Guelma.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)