Algérie - Revue de Presse


Grande-Bretagne



La première banque islamique est née L?autorité régulatrice du système bancaire en Grande-Bretagne, Financial Services Authority (FSA), vient de donner son feu vert à l?ouverture de la première banque à 100% islamique dans le pays : The Islamic Bank of England, dont le siège sera à Birmingham, ville où est concentrée la plus grande communauté musulmane du pays. La banque ne paiera pas et ne prélèvera pas d?intérêts, se contentant d?offrir des produits financiers conformément à la charia. Les banques britanniques ont saisi, ces dernières années, les possibilités de profits qu?offre le marché des produits basé sur la charia. Certaines ont commencé récemment à offrir des produits spécialement désignés aux musulmans, mais aucune d?entre elles n?est islamique. A titre d?exemple, HSBC, l?ex-Midland Bank, offre d?ores et déjà des pensions, des prêts au logement et d?autres services financiers, en tenant compte des préceptes de la charia. A partir donc du mois prochain, The Islamic Bank of England offrira ses services aux quelque 1,8 million de musulmans britanniques, aux musulmans d?Europe et aux dizaines de milliers d?Arabes qui visitent le pays chaque année, grâce notamment à l?ouverture de sa première branche au centre de Londres, à Edgware Road, quartier des banques, milieux d?affaires, centres commerciaux, restaurants et autres cafés arabes. Des branches seront également ouvertes à Birmingham et à Leicester à la fin du mois d?octobre, tandis que les services banquiers par téléphone et par poste seront opérationnels à partir de novembre, a annoncé la banque. « C?est un événement majeur aussi bien pour l?industrie des services financiers que pour la Grande-Bretagne en général », commente à ce sujet le directeur de la banque, Michael Hanlon. « Si, par exemple, un client veut acheter un ordinateur, la banque l?achètera pour lui et le lui vendra pour un prix fixe, qu?il paiera par tranches », explique Michael Hanlon. La banque a précisé qu?elle n?investira pas dans des compagnies liées au commerce d?alcool, tabac et pornographie. Son directeur note que « prendre une banque classique et lui ajouter un modèle islamique offre des opportunités énormes en tant que système bancaire alternatif ». De son côté, Waheed Qaiser, un des hauts responsables d?Islamic Bank of England, parlant des clients potentiels, estime que « même si nous ciblons les 1,8 million de musulmans britanniques ainsi que les musulmans qui visitent la Grande-Bretagne, nous essaierons d?attirer les non-musulmans, en plus des musulmans du monde entier ». La banque a fait savoir qu?elle commencera avec un capital de 14 millions de livres (28 millions de dollars) investis par des hommes des pays du Golfe et des musulmans britanniques. Elle lancera bientôt une campagne destinée à réunir entre 40 et 50 millions de livres à travers une vente publique de parts en Grande-Bretagne, avant de se faire enregistrer à la Bourse de Londres et de se lancer dans des placements privés de parts au Moyen-Orient.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)