Alger - Revue de Presse


Grande-Bretagne



Sécurité renforcée autour des ambassades Le Foreign Office a demandé au Trésor des millions de livres sterling à la suite de la publication d?un rapport sécuritaire qui recommande que les ambassades susceptibles de faire l?objet d?attentats terroristes déménagent vers des endroits plus sûrs. C?est le cas de l?ambassade de Grande-Bretagne à Alger. Un responsable gouvernemental, cite récemment par le journal The Guardian, a indiqué que le personnel de la mission diplomatique à Alger a quitté l?ambassade parce que le bâtiment est considéré comme ouvert à un attentat de la part des islamistes. Le responsable a confirmé que le staff a été installé à l?hôtel Hilton à Alger. Une réévaluation par le Foreign Office entamée en décembre dernier après les attentats contre le consulat britannique à Istambul est arrivée à la conclusion que la « forteresse » construite en banlieue pour abriter les diplomates américains a créé un problème pour les diplomates britanniques qui habitent dans des bâtiments classiques dans le centre-ville. Le rapport sécuritaire explique qu?« il existe un risque sérieux que les menaces soient orientées vers des cibles britanniques si ces dernières apparaissent comme plus faciles à atteindre que les cibles américaines en particulier ». Parmi les autres ambassades qui doivent être déplacées des centres-villes parce qu?elles sont considérées comme des cibles figurent celles de Sanaâ au Yémen, Kampala en Ouganda et Jakarta en Indonésie, selon le rapport. Le responsable a aussi annoncé que plusieurs autres missions diplomatiques feraient l?objet de déplacements vers les banlieues, sans qu?il les nomme. Cependant, les deux ambassades considérées comme les plus exposées à des risques d?attentats terroristes sont celles de Riyad et Baghdad, et, par conséquent, sont très bien protégées, note le rapport. Les responsables britanniques ont fait savoir que les négociations avec le Trésor portent sur une augmentation « substantielle » des frais de couverture d?un plan qui sera appliqué sur une période de 10 ans et qui portera sur une remise à niveau du dispositif de sécurité qui entoure les ambassades. Le Foreign Office dépense actuellement 50 millions de livres pour assurer la sécurité de 230 missions diplomates à l?étranger. Le rapport note que « la voiture piégée continue d?être l?arme de choix pour de nombreux terroristes, mais le Foreign Office doit être préparé pour faire face à d?autres méthodes d?attaque ». Cependant, il précise que « la réévaluation ne recommande pas un réajustement vers la politique des forteresses ou les bunkers qui entraînerait des ressources considérables sur de longues années et des problèmes opérationnels ». Selon le rapport, « les experts recommandent un fossé d?au moins 10 m entre l?ambassade et la rue dans le but d?éviter le risque d?attentat à la voiture piégée ». Le rapport contient quelque 50 recommandations spécifiques, y compris la possibilité d?augmenter le nombre de gardes armés à l?entrée de barrières situées derrière des blocs en béton et des vitres pare-balles, au lieu d?être placés à l?extérieur, c?est-à-dire dans la rue.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)