Algérie

Ghazaouet : La route d’El Mizab dans un piteux état




Ghazaouet : La route d’El Mizab dans un piteux état
À quand la remise en l’état de la route d’El Mizab ? C’est la question que se posent sans cesse les habitants de Sid Amar, notamment ceux d’El Ghodrane, El Haout, estimant qu’ils sont grandement pénalisés par le piteux état de cette route qui n’est plus carrossable.


Sa dégradation fort avancée a contraint les transporteurs publics à abandonner cet itinéraire depuis quelques années déjà, préférant un autre circuit qui contourne le village. Cette déviation pénalise les habitants d’El Mizab, El Ghodrane, El Haout, Derb Khamssa, Erasfa, obligés de parcourir des distances à pied pour gagner l’arrêt de bus le plus proche. Les transporteurs publics se disent aussi pénalisés dans la mesure où ils perdent les clients des quartiers susmentionnés. Pour rappel, cette route qui relie Sidi Amar, le plus grand quartier de la commune, au chef-lieu, était plus ou moins carrossable avant que des travaux de rénovation du réseau d’assainissement n’y soient effectués il y a un peu plus de cinq ans.

En effet, l’été 2012, les travaux de rénovation du réseau d’assainissement longeant cette route ont grandement détérioré la chaussée, mais sa remise en état, comme cela paraît logique, a été faite grossièrement et dans la précipitation. La route s’est détériorée davantage jusqu’à ce qu’elle devienne impraticable. Les conséquences des pluies qui se sont abattues depuis sont largement visibles sur la chaussée tapissée de lambeaux de goudron antédiluvien éparpillés çà et là et qui rappelle, en fait, que cette route était goudronnée et carrossable. Par endroits, le ruissellement des eaux pluviales a causé des affaissements et des crevasses béantes. Du coup la route d’El Mizab - si sa réhabilitation, bien qu’elle semble aujourd’hui aussi difficile que coûteuse, n’est pas prise en charge rapidement - risque de disparaître.




Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
X

Notre page facebook