Algérie - Revue de Presse


Gaz

Les Espagnols décrochent le projet de Gassi Touil Le consortium espagnol composé des compagnies Repsol et Gas Natural a remporté hier le projet intégré gazier de Gassi Touil. L?ouverture publique des plis, hier à l?hôtel Sheraton, a donné lieu à une grande concurrence. Quatre compagnies et consortiums ont présenté des offres commerciales pour le projet qui est considéré comme le premier du genre puisqu?il intègre toutes les activités de l?amont à l?aval, exploration-production, transport, liquéfaction et commercialisation. Le classement des offres, dont les plis ont été ouverts publiquement en présence de tous les soumissionnaires et de la presse, a donné lieu à la sélection du consortium espagnol qui a fait la meilleure offre, soit la meilleure quantité qu?il laisse à l?Etat dans le cadre du partage de la production. Repsol-Gas Natural a offert 0,65 alors que la compagnie britannique arrivée en deuxième position a offert 0,74. Deux autres consortiums suivent après. Il s?agit du groupement franco-britannique-hollandais Total-Shell avec 0,85 et du groupement italo-américain ENI-Anadarko avec 0,95. Les travaux de développement qui vont durer 54 mois portent sur le forage de 52 puits de développement, la reprise des 16 puits existants ainsi que la construction d?installations de surface pour le traitement de 22 millions de mètres cubes par jour de gaz brut, de construction de nouvelles capacités pour le transport de 6,5 milliards de m3 /an de gaz de vente et de la construction d?une nouvelle usine de liquéfaction d?une capacité nominale de 4 millions de tonnes de GNL par an. La durée du contrat gazier est de 30 ans et le contrat de type partage de production sera signé dans les quinze prochains jours. Concernant l?investissement qui sera consenti, il serait situé entre 3 et 4 milliards de dollars. A la fin de la cérémonie d?ouverture des plis, le PDG de Sonatrach, qui a félicité le consortium gagnant et remercié les compagnies qui ont participé à l?appel d?offres, a déclaré que d?autres projets de même importance seront bientôt lancés par Sonatrach. Le projet de Gassi Touil qui a suscité l?intérêt de 16 compagnies est unique par sa configuration puisqu?il intègre toutes les activités d?amont en aval. Lancé en avril 2002, il a nécessité une reconfiguration à la demande des compagnies internationales. Pour rassurer les investissements, Sonatrach a ajouté aux gisements de Gassi Touil, les quartzites de Rhourde Enouss-Hamra. Cela s?est fait au mois de mars 2004. Avec ce rajout, le projet acquiert une taille mondiale qui devrait justifier l?investissement supérieur à 3 milliards de dollars lorsqu?on ajoute l?usine de liquéfaction. Pour le PDG de Sonatrach, le projet est de taille mondiale par le volume des réserves et celui des investissements à consentir entre 3 et 3,5 milliards de dollars. Les quantités qui seront produites dans un premier temps pourraient augmenter avec le développement de nouvelles réserves à découvrir. Plus d?une vingtaine de champs gaziers seront développés. Tandis que deux grandes surfaces feront l?objet d?un travail d?exploration. Selon M. Luis Carmona, directeur Algérie-Espagne de Repsol-YPF, l?investissement nécessaire pour le projet serait supérieur à 3 milliards de dollars. Enrique Locutura, le directeur général de Gas Natural, n?a pas caché sa satisfaction après le succès en rappelant que Gas Natural est un des plus vieux clients de Sonatrach. Les quantités de gaz achetées par la compagnie espagnole en 2003 ont atteint les 10,5 milliards de m3. M. Locutura a confirmé l?importance des investissements qui devraient dépasser les 3 milliards de dollars pour le projet, a-t-il indiqué.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)