Tizi-Ouzou - Divers Travaux Publics


Gaz euphorisants



La wilaya de Tizi Ouzou atteindrait un taux de raccordement de 60 % au réseau de gaz naturel, après réalisation du programme affecté à la wilaya, selon les prévisions de l’administration locale.

Cela placerait Tizi Ouzou au premier rang à l’échelle nationale. Le programme présenté la semaine dernière dans une réunion consacrée au secteur des mines a été si ambitieux qu’il a suscité la satisfaction du chef de l’exécutif. Un état des lieux lamentable mis dans une perspective radieuse. La wilaya de Tizi Ouzou reste encore la dernière de la classe en matière de raccordement au gaz naturel. Le taux était de 11 % il y a deux ans, contre une moyenne nationale de 45 %. Il est passé à 17 % il y a trois mois et à 19 % présentement, selon les chiffres présentés lors de la dernière réunion. Il devait être de 21 % à la fin de l’année dernière. La wilaya n’est pas sortie de la lanterne rouge. Des milliers de foyers attendant l’arrivée du gaz naturel depuis des années, sont suspendus cet hiver aux camions de distribution du gaz butane et savent que les chantiers lancés dans leurs localités sont faits pour durer, au rythme où avancent les pelleteuses. Ils ont la boue et pas encore le combustible. Ce retard inégalé à l’échelle nationale était dû en partie à un blocage institué au niveau gouvernemental, obligeant les collectivités locales à participer financièrement aux projets à hauteur de 25 % du budget. Endettées et sans ressources, les APC de la région se sont opposées à ce montage financier, bloquant le secteur jusqu’à 2004, date à laquelle le gouvernement a revu sa copie en prenant en charge entièrement le programme. Relancées depuis deux ans, les opérations piétinent sur le terrain. L’administration de wilaya met essentiellement en cause les oppositions des citoyens contre le passage des canalisations. Un écueil qui se pose en effet dans certaines localités, mais l’outil de réalisation n’est pas au mieux de l’efficacité. Le marché est fermé à de nombreuses entreprises locales, plus performantes mais ne disposant pas d’un agrément spécifique. Un « verrouillage » qui peut donner avantage à une entreprise bancale venue d’une autre wilaya, aux dépens d’entrepreneurs basés localement et mieux structurés.





Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)