Mostaganem

Mostaganem La troisième édition des «Cadets de la musique andalouse» du 20 au 22 juin



Publié le 20.06.2024 dans le Quotidien le soir d’Algérie
R.C

La maison de la culture Ould-Abderrahmane-Kaki abritera, du 20 au 22 juin en cours, la troisième édition du «Printemps académique des cadets de la musique andalouse», a appris l’APS des organisateurs.

L’association culturelle de musique andalouse «Ibn Badja» a précisé que l’édition de cette année verra la participation de 8 associations musicales représentant diverses écoles de musique andalouse algérienne, à l’instar de l’association «El Fen El Djamil» (Alger), «Nassim Es-Sabah» de Cherchell (wilaya de Tipasa), «Dar Gharnata» de Koléa (Tipasa) et l’association «Es-Salam» de la wilaya de Tlemcen.

Lors des trois soirées prévues, dans le cadre des cette manifestation artistique, les différentes catégories de l’école «Ibn Badja» de musique andalouse auront à présenter des tours de chant (waslat) andalous du genre çana’a, notamment par son orchestre féminin et la troupe «Achbal Ibn Badja» et le grand orchestre de musique andalouse, a ajouté la même source.

Par ailleurs, les cadets devant prendre part à cette manifestation bénéficieront d’une session de formation académique devant être assurée par des spécialistes de ce genre musical.

Il est à souligner, qu’à l’instar de la deuxième édition de cette manifestation culturelle (2021), lors de laquelle le défunt artiste Sid-Ahmed Benalioua avait été honoré, l’artiste Mohamed Ould El Bey sera honoré lors de la prochaine édition, dont la cérémonie de clôture sera animée par Mahmoud Hadj-Ali.

Le Printemps académique de la musique andalouse, organisé en collaboration avec le secteur de la culture et des arts de la wilaya de Mostaganem, vise à encourager les jeunes talents et à soutenir les associations dont les activités sont dédiées à la promotion de la musique andalouse et la préservation de cet héritage artistique, ainsi qu’à former les cadets, les «bourgeons» et les amoureux de cette musique, en plus d'assurer sa transmission intergénérationnelle, a-t-on fait savoir de même source.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)