ALGERIEnvironnement

Planète - Les abeilles se donnent la mort lors des vagues de chaleur


Planète - Les abeilles se donnent la mort lors des vagues de chaleur


D’après des chercheurs, lorsque les températures sont trop élevées, les abeilles se donnent la mort en expulsant spontanément leur abdomen.

En Colombie-Britannique, au Canada, des chercheurs ont observé des abeilles se donner la mort lors de chaleurs extrêmes. En effet, lorsque les abeilles meurent à cause d’une chaleur extrême, leur dernier acte est d’expulser une partie de leur propre abdomen, écrit Ouest France. "Lorsque les abeilles meurent sous l’effet d’un choc, elles expulsent spontanément leur abdomen", a déclaré le Dr Alison McAfee, stagiaire postdoctorale aux laboratoires Michael Smith de l’UBC et experte en santé des abeilles. "Elles ont cet endophallus élaboré qui sort et a à peu près la taille de leur propre abdomen. C’est assez extrême".

⋙ Pourquoi il faut sauver les abeilles? (A voir et à lire sur site)

- Les abeilles, victimes de stress thermique

Lors d’une vague de chaleur en 2021, certains apiculteurs ont vu jusqu’à la moitié de leurs abeilles mourir. "Nous savons qu’après six heures à 42 degrés, la moitié des abeilles mourront de stress thermique", explique le Dr Alison McAfee dans Ouest France. "Les plus sensibles commencent à périr au bout de deux à trois heures. C’est une température qu’elles ne devraient normalement pas vivre, mais nous voyions des abeilles devenir stressées au point de mourir". Durant la même période, l’équipe de chercheurs a constaté que seulement 40 % des reines se sont accouplées avec succès, contre 75 à 80 % lors de meilleures conditions d’accouplement.

⋙ Abeilles, bourdons, papillons: qui sont les pollinisateurs? (A voir et à lire sur site)

- Refroidir les ruches pour préserver les abeilles

Ainsi, pour éviter que les abeilles se donnent la mort, les scientifiques ont cherché un moyen de refroidir les ruches. Une des méthodes consiste à isoler les ruches en mettant un couvercle en polystyrène. Ce système permettrait aux ruches d’être 3,5 °C plus fraîches que les ruches témoins. Cette isolation permettrait également de maintenir des températures stables "gardant la ruche plus chaude la nuit et plus fraîche pendant la journée, de sorte qu’elle pourrait être utilisée pour protéger les abeilles du froid pendant l’hiver et de la mort pendant l’été", relate Ouest France.




Photo: Gros plan sur des abeilles mortes à l'entrée de leur ruche en Seine et Marne, dans la ville de Coulommiers, France. © Christophe Lehenaff / Getty Images

Roxane Merlot


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)