Blog

Experimentation sur l'identité architecturale



Reflexion sur l'identité architecturale : Maison de ville à Bordj el kiffan

L’identité en architecture représente une problématique importante tout au long du parcours professionnel d’un architecte, cette personnalité se développe et prend de la maturité à travers un processus d’expérimentation. En effet, chaque projet représente des défis nouveaux, avec des contraintes différentes. L’architecte se doit alors de prendre en charge ces défis tout en essayant de trouver une réponse à cette problématique ! L’identité architecturale implique également l’intégration du projet dans son contexte temporel, spatial et surtout sociétal. L’Algérie riche par son histoire, sa culture, sa pluralité et sa géographie représente un trésor de sources d’inspiration pour enraciner l’architecture dans l’identité du peuple et du pays.



A travers ce projet de maison individuelle située à Bordj El Kiffan, nous avons essayé de répondre à un contexte urbain assez difficile. En effet, la maison s’implante sur un terrain de 200m2² en longueur avec une seule et unique façade de 10m de large. La solution employée par les riverains dans le cadre de l’auto-construction, était de laisser parfois des arrière-cours entre chaque propriété, cependant cette solution ne semble pas répondre au soucis d’intimité de la meilleure façon, sans oublier la nature assez compacte des lotissements. Le constat sur place est le même, baies fermées et soucis de vis-à-vis avec un manque d’ensoleillement vu l’orientation des maisons.
Notre réflexion s’est portée alors sur l’expérimentation en réinterprétant des solutions ancestrales qu’on retrouve dans le tissu compacte de la Casbah, Mzab… Le patio élément qui apporte éclairage et aération crée de l’ambiance et permet de produire une façade minimaliste très peu percée qui sert de peau à la bâtisse. La verrière vient protéger le patio en hiver des pluies et des déperditions thermiques, un système mécanisé permet l’aération en été et engendre un effet d’ascension thermique qui dégage la chaleur de la maison. La Skiffa reprend rôle d’espace tampon entre l’extérieure et l’intérieur. Les terrasses autres fois appelée Menzah offrent un espace de détente et de replis à la famille avec de la végétation verdoyante.

En effet, notre réflexion sur ce projet ne reprend pas des éléments architectoniques (arcs, molures, faïences…) pour s’octroyer le visas d’architecture « identitaire ». On a plutôt opté pour la réintégration de solutions ancestrales pour répondre aux besoins d’une famille algérienne moderne tout en apportant un lagunage et des techniques contemporaines.

Plan de masse maison individuelle à Bordj El Kiffan

Plan rez-de-chaussée maison individuelle à Bordj El Kiffan

Plan premier étage maison individuelle à Bordj El Kiffan

Plan deuxième étage maison individuelle à Bordj El Kiffan

Khelifi Mohamed Zakaria, architecte agréé
https://kmz-architecture.com/

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)