Tizi-Ouzou - ACTUALITES

Journée de dépistage des maladies chroniques

Une journée de dépistage des maladies chroniques a été organisée le week-end dernier au village de Takoucht (commune de Bouzeguène, une soixantaine de kilomètres à l'est du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou). Organisée par le collectif des femmes Agraw n'tlawin n'Takoucht, en collaboration avec le comité du village, cette journée a été animée par une dizaine de médecins généralistes et de spécialistes ainsi que des paramédicaux. Les médecins ont couvert plusieurs spécialités médicales, entre autres la pédiatrie, la gynécologie, la psychiatrie, l'ORL, la chirurgie orthopédique et traumatologique, la chirurgie dentaire et les maladies relevant de la psychologie. "Cette journée est organisée au profit de tous les villageois, mais plus particulièrement à ceux et à celles qui n'ont pas les moyens de se déplacer ou de consulter dans les structures hospitalières ou chez les médecins privés", nous a expliqué la présidente du collectif des femmes.De son côté, Dr Saï, pédiatre exerçant à la polyclinique de Bouzeguène, pense que ce genre de journée vise "à sensibiliser, informer et éventuellement diriger les malades, en fonction des signes qu'ils présentent, vers leurs médecins traitants ou vers des consultations spécialisées pour des examens complémentaires approfondis". "On a pu dépister deux enfants qui nécessitent des interventions chirurgicales. Il ne sert à rien de venir ici pour consulter si, une fois sorti d'ici, le malade oublie définitivement la lettre qu'on lui donne dans les tiroirs ou la jette dans la poubelle", dira-t-il, tout en précisant que le dépistage c'est bien, mais le suivi est plus important, car certaines maladies ne pardonnent pas si on les néglige. "Les signes psychiatriques peuvent rester isolés pendant des années avant que d'autres signes organiques plus spécifiques n'apparaissent, ce qui explique l'enjeu d'un diagnostic précoce des affections psychiques ou psychosomatiques et d'une prise en charge au bon moment pour appréhender la maladie et donner des chances aux patients de guérir", a expliqué de son côté Dr Renaï, médecin spécialiste en psychiatrie.
Concernant les maladies gynécologiques, Dr Hamidouche Fatima parle surtout de prévention du cancer gynécologique ou mammaire. "Pour le dépistage en gynécologie, il s'agit surtout des infections sexuellement transmissibles, du cancer du sein ou du col de l'utérus. Ces pathologies peuvent être dépistées tôt et donc mieux soignées. Les malades guérissent vite et bien", a-t-elle expliqué. Entamée à 9h, la journée médicale s'est achevée vers 18h. La responsable du collectif des femmes de Takoucht nous a informé que les médecins étaient prêts à prendre en charge même les visites à domicile pour les malades handicapés ou grabataires.


KAMEL NATH OUKACI
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)