Tizi-Ouzou - Consommation

Initiatives : - « Consomm’acteurs » (I)

Un barbarisme, peut-être ! Et pourtant, il n’en a que l’air. Au vu de la passivité des clients face à la médiocrité des prestations délivrées par un grand nombre de commerçants indélicats, l’urgence est à l’action de ceux qui déboursent. Un bel exemple nous vient d’Azazga. Lasse d’activer depuis 1994, en direction d’un public adulte réfractaire à son message à croire qu’ils sont masochistes, l’association de défense des consommateurs de cette ville a décidé d’investir sur le long terme. C’est ainsi qu’elle a initié des actions de sensibilisation dans le milieu scolaire. C’est là que s’éduquent les potentiels porteurs d’une saine consommation : les élèves. Ils pourront transmettre à leurs parents les consignes et conseils donnés par les spécialistes. Ils sauront détecter le mauvais produit en prenant le soin de lire son étiquette de présentation et s’assurer des dates de mise en service et de péremption. C’est là un réflexe parmi tant d’autres. A la longue, il s’agit de former des « consomm’acteurs », vigiles indomptables de la bonne relation commerçant-client. Gare aux spéculateurs et aux escrocs avides de gain facile, les redresseurs de torts arrivent bientôt ! Et vive l’action sur le terrain de la pratique. Foin d’envolées lyriques ou de beaux discours !

- « Consomm’acteurs » (II)

Un lycée part en croisade contre la consommation de tabac chez les élèves. Le cas est rare pour ne pas mériter un reportage dans les informations télévisées. Cela se passe en France bien avant que ne soit effective la loi anti-tabac en application depuis ce 1er février. Au début, ce sont les éducateurs qui devaient donner l’exemple. La fumée est interdite de séjour dans tous les espaces collectifs : de la salle des profs, aux bureaux en passant par les couloirs. Chez les élèves, une action est menée par un professeur de lettres avec sa classe de seconde. Le travail de sensibilisation est mené pendant quelques jours. De riches débats entre les élèves ponctuent ses explications argumentées et documentées sur les méfaits du tabac. Arrive la veille du jour J qui verra les 10 élèves fumeurs sur les 35 de la classe prendre la décision finale et dire : « j’arrête » ou « je continue ». Le cérémonial est solennel. Il est réglé à la minute. Des élèves non-fumeurs prennent la parole pour mettre en valeur la qualité de leur hygiène de vie. Ensuite, les dix fumeurs passent au tableau face à leurs camarades. Ils délivrent leur décision à tour de rôle et se dirigent vers la poubelle pour déverser leurs dernières cigarettes. Les applaudissements fusent des rangées. L’enseignant est aux anges. Il clôt l’événement par une profession de foi : « C’est une victoire fantastique sur vous-mêmes. Je suis fier de vous ainsi que de vos camarades qui vous ont accompagnés dans votre combat. » N’est-ce pas là une belle leçon de solidarité collective en vue de juguler un fléau terrible ? C’est cela l’éducation scolaire durable !

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)