Tipaza - Autres événements culturels

Cherchell, Veillées et divertissement, Bouqalate, chaâbi et andalou

Il aura fallu attendre la dernière semaine du mois de Ramadhan pour voir enfin les jeunes et les associations culturelles prendre des initiatives, afin d’animer les veillées ramadhanesques dans l’ex-capitale de Juba II.

L’association culturelle Errachidia et celle des Amis de Cherchell ont organisé une soirée particulière juste au-dessus du Cercle de la fraternité, siège du club sportif. Les maîtres M’hamed El Annabi et Smaïl Hakem, accompagnés de leurs groupes mixtes d’élèves respectifs, se sont succédé, en interprétant des chants de musique andalouse, qui ont suscité des youyous de nombreuses Cherchelloises et des applaudissements des pères de famille, qui composaient l’assistance. Nous avons eu la surprise de remarquer la présence de l’archéologue Ferdi Sabah, venue de Tipaza, pour se fondre dans l’ambiance du bled d’antan. Les membres de l’association des Amis de Cherchell interrompaient ces moments paisibles par des bouqalate, histoire de replonger les familles dans leurs souvenirs. Au marché de la ville, le manque d’hygiène ne semble pas affecter les mélomanes. C’est un jeune chanteur chaâbi, accompagné par son orchestre, qui a investi un café réputé pour son thé de bonne qualité. Abdellah, le responsable du café, en prenant cette initiative a tout simplement ravivé un temps très lointain, où les Cherchellois se rencontraient dans ces lieux publics pour communiquer et échanger les messages à l’insu de l’administration coloniale. Inhabitués à ce type d’ambiance culturelle saine, nombreux étaient les jeunes commerçants, à l’image de Lakhdar, qui étaient agréablement surpris par cette action de cafetier, mais également par le talent du jeune chanteur chaâbi. Aussi bien la section du SMA de Cherchell que le Comité des fêtes de la commune avaient tenu à offrir aux jeûneurs noctambules à leur tour un programme musical avec les troupes locales, pour organiser des veillées à la bibliothèque communale. La clémence de la météorologie a permis non seulement aux familles de s’évader quelques moments en rejoignant les lieux indiqués pour écouter de la musique, mais aussi aux mordus de la pétanque d’organiser chaque soir des parties devant des fans, des confrontations qui se déroulaient dans un état d’esprit détendu et festif. Enfin, il y a les seniors de la ville qui préfèrent prendre la direction du port, juste après la prière des taraouih, pour organiser à leur manière des veillées humoristiques, truffées de gags, en ces moments nocturnes marqués par la nostalgie, qui s’achèvent bien tard dans la nuit, par des grillades de sardines fraîches qui « débarquent » directement du navire. El Hadj Omar Abbou, Hadj Moussa Hamdani, Hadj Aissou M’Hamed, Berrouane Khaled, l’ex-star de l’USMB, et bien d’autres préfèrent se réjouir lors de ces veillées ramadhanesques intimes très animées, passées aux côtés de l’incontournable Si Maâmar Othmane, afin de remonter le temps. L’Office du tourisme avait préféré animer d’une façon peu ordinaire ces soirées, en fonction des thèmes choisis. Les débats sont parfois chauds. En somme, les noctambules avaient l’embarras du choix durant les veillées, notamment après avoir accompli leurs prières dans les 3 mosquées.


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)