Tiaret - Revue de Presse

Scabreuses affaires à Tiaret

Scandales à Sidi Abderrahmane Certains habitants de la commune de Sidi Abderrahmane, à 100 km au sud de Tiaret, ne semblent pas se départir des défis lancés aux uns et aux autres. En plus de l?affaire du fils du maire qui a valu à ce dernier la relaxe, après avoir passé plus d?un mois en prison, l?épisode lié à sa réélection sur fond de contestation jusque devant la cour d?Etat, d?autres affaires, plus ou moins scabreuses continuent de régenter la vie de ces pastoraux qui se vouent mutuellement une haine féroce. Trois affaires, et non des moindres, continuent donc de régenter la vie dans cette contrée steppique où l?on continue à faire parler la poudre, le bâton, mais aussi l?argent, les appuis réels ou supposés, mais aussi à susciter des enquêtes sur fond de lettres et pétitions à l?endroit de responsables et des services de sécurité concernés. Depuis celle impliquant l?actuel P/APC pour une sombre affaire de faux et usage de faux sur un certificat de travail à l?intention d?un maire d?une autre commune afin de bénéficier (indûment ?) de la retraite, de la réalisation d?habitat de type dit rural sur des terres steppiques qu?un arrêté du wali a interdit, à la toute dernière minute, par laquelle on tente d?impliquer un responsable de la sécurité prétextant son penchant pour la corruption. La gendarmerie, à sa tête son premier responsable, excédée, a fini par s?impliquer pour tenter de démêler l?écheveau, inextricable du reste. Résultat, c?est la justice qui est interpellée pour départager les belligérants, le tout sur fond de suspicion, de surenchères et de pétitions pour dire, « la primauté du droit », « son droit ». Dans la même région, disons la même daïra, un tout autre scandale que beaucoup voudraient taire, a débordé pour devenir une affaire de cercles prétendant ?uvrer pour la réélection de Bouteflika. Toutes les démarches pèchent par leur caractère trop empreint de « nationalisme, zaïmisme et autres amours pour la patrie ». C?est dire !
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)