Tiaret

Les partis sur la même longueur d'onde

Au-delà des multiples arguments évoqués par les partis en lice pour les élections locales du27 novembre, au 16e jour de la campagne électorale, le mot d'ordre des discours demeure celui de la réussite de ce rendez-vous électoral en tant que couronnement d'un parcours politique tumultueux emprunté par l'Algérie, depuis la présidentielle.
RND: l'impératif de l'adhésion au processus de développement
De Timimoune, le secrétaire général du parti du Rassemblement national démocratique (RND), Tayeb Zitouni est revenu sur «les principes ancrés et solides du peuple algérien,à savoir de coexistence et de cohabitation entre ses diverses composantes, cultures et religions et de respect des droits des peuples à l'autodétermination, contrairement à ce que rapportent certaines parties qui ont volontairement omis les pratiques du colonisateur français visant l'aliénation et l'acculturation des Algériens durant plus d'un siècle». Il a appelé à «l'adhésion des composantes du peuple au processus de développement, principal pilier pour le renforcement des sécurités nationale, alimentaire et économique, tout en s'enorgueillant de la glorieuse histoire de l'Algérie, de l'unité nationale et de la souveraineté républicaine».
FLN: «La construction de l'édifice institutionnel sur des bases solides»
Depuis Illizi, le secrétaire général du parti du Front de Libération nationale (FLN), Abou El Fadl Baâdji, a insisté sur «la consécration de la construction de l'édifice institutionnel sur des bases solides, dans le cadre de la Nouvelle Algérie, en adéquation avec les défis actuels et futurs».affirmant que «le FLN accompagnera ses élus locaux dans la gestion des affaires publiques, en vue de «concrétiser les programmes de développement de qualité dans cette wilaya frontalière, confrontée à de nombreux défis économiques et de développement local».
El Moustakbel: «La collectivité doit être le moteur du développement»
Le président du parti du Front El Moustakbel, Abdelaziz Belaïd, a estimé, que «le décollage économique de l'Algérie sera assuré à partir de la commune du fait que celle-ci constitue la base du développement. Elle doit jouer le rôle qui lui a été dévolu en s'appuyant sur des cadres honnêtes et compétents aptes à opérer le changement escompté par la population».
Il a dans ce sens, insisté sur «la nécessité de faire de la commune une institution politique, économique et sociale capable de prendre des décisions, comme l'adoption de nouveaux projets, l'attrait des investisseurs et la création d'emplois.
La collectivité doit être le moteur du développement et l'animatrice de la vie sociale, culturelle et sportive, sur son territoire».
MSP: les locales, un nouveau jalon dans l'édification de l'Algérie nouvelle
S'exprimant à partir de Tiaret, le président du Mouvement de la société pour la paix, Abderrezak Makri, a estimé à Tiaret, que «la réussite de ces élections serait celle de la volonté populaire à opérer le changement au sein des collectivités, basé sur la transparence et la bonne gouvernance». Précisant que «ces élections sont importantes pour le règlement des différents problèmes que vit le pays et constitueront un nouveau jalon dans l'édification d'une Algérie nouvelle à laquelle aspire le peuple».
EL Islah: pour la mobilisation des jeunes
Le président par intérim du Mouvement El Islah, Fayçal Boussedraya, a appelé, depuis Laghouat, à «impulser le développement local en vue de parachever le processus d'édification de l'Algérie nouvelle. Le mouvement El-Islah, oeuvre à la mobilisation des citoyens, notamment les jeunes, pour remédier au désintéressement de l'action politique, s'impliquer largement dans les affaires publiques et contribuer au parachèvement de l'édifice institutionnel élu, de sorte à barrer la route aux cercles de corruption qui résistent et cherchent à faire leur retour et saper les efforts jusque-là entrepris, dans le cadre de l'Algérie nouvelle».
FFS: la nécessité d'une gestion décentralisée
Depuis Bouira, le premier secrétaire national du Front des forces socialistes Youcef Aouchiche, a insisté sur l'importance du « renforcement des prérogatives des élus locaux, afin de booster le développement.
une géstion décentralisée qui permettra d'entamer un vaste processus de développement territorial pour réhabiliter nos villes, nos quartiers et nos villages et apporter, ainsi, des solutions aux problèmes quotidiens du citoyen».
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)