Sétif - Patrimoine Culturel

Tizi Ouaghlad



Tizi Ouaghlad
Tizi Ouaghaladh est un village de la commune Draa Kébila. Sa population est estimée à 1176 habitants au dernier recensement de 2008.

A Tizi Ouaghladh, de nombreuses pierres taillées datant de l'époque romaines sont visibles au niveau de certaines habitations situées au centre du village. De l'avis de certains citoyens avisés questionnés au sujet de leur provenance, ils ont affirmé que non loin du village, aux lieux dits thimtalt n'bouali, thifarmiwine et thakhrivth, une ville romaine entière serait ensevelie sous terre probablement à la suite d'un tremblement de terre ; les nombreuses pierres taillées de tous formats déterrées et transférées ailleurs (dont certaines ont été cassées en plusieurs morceaux pour servir à la construction de maisons) en témoignent.

L'un de ces citoyens avait dit qu'ils ont même trouvé un genre de coffre en pierre taillée.

Des fouilles archéologiques sont indispensables pour faire remonter à la surface ce pan de notre histoire riche et variée que nous sommes tenus de transmettre à nos enfants avec fidélité.

Les services concernés de la direction de la culture de la wilaya de Sétif ainsi que ceux de leur ministère de tutelle sont invités à engager des travaux de recherches et nous sommes convaincus que ce ne sera pas peine perdue.

Pour revenir à la signification du nom du village lui-même, Tizi, signifie col et aghladh, signifie pierre. En effet, le village est implanté sur un col rocheux (schiste). De part et d'autre, il existe des terres fertiles et cultivables. Elles constituent une source d'emploi et de revenus agricoles non négligeables.

A Tizi Ouaghladh, seule l'association pour le développement rural existe ; elle est agréée en janvier 2009 et compte en son actif quelques actions bénéfiques pour les citoyens du village :
- réhabilitation d'une fontaine publique restée inutilisée pendant 3 ans,
- réfection de la plateforme de la mosquée du village,
- apport de secours aux nécessiteux,
- entreprise de d'marches auprès des autorités locales de la commune pour obtenir l'installation de l'éclairage public du village et du tout venant pour certains quartiers non bitumés.
- Démarches auprès des autorités pour la réalisation d'un puits pour l'alimentation en eau potable, en plus du réseau d'AEP existant mais insuffisant.

Il est vrai que les revenus tirés des activités agricoles sont insuffisants ; le complément provient surtout des transferts de salaires et de pensions des émigrés.

Le village est traversé par le chemin communal reliant Ithaali Ouathmane, chef lieu de la commune de Draa Kébila, à Tizi N'braham, localité relevant de la Daira de Bouandas. A l'heure actuelle, des travaux de réalisation du nouveau réseau d'assainissement sont en cours, suivront ceux du revêtement provisoire de la chaussée en attendant l'arrivée du gaz naturel tant attendu par tous les habitants de la commune de Draa Kébila.

Auteur : Rachid Sebbah
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)