Sétif - Précarité

Sétif - Une piscine de fortune emporte une 8e victime …



Le corps inerte d’un jeune homme de 17 ans a été repêché vendredi par des éléments de la Protection civile de l’unité d’Amoucha d’une mare d’eau.

Le drame s’est produit au niveau des cascades d’ouled Ayad, situées dans le territoire de la commune d’Oued El berd, chef-lieu de commune se trouvant 50 km au nord-est de Sétif.

Ayant l’habitude de fréquenter les lieux, la victime, originaire de Dehamcha (daïra d’Aïn El Kebira) était accompagnée de copains, des habitués d’un site paradisiaque mais dépourvu de commodités et de maîtres nageurs dont la présence est indispensable en période estivale.

Il faut savoir que les cascades d’oued El Berd accueillent chaque week-end des milliers de visiteurs en quête de fraîcheur et de dépaysement.

Il convient de préciser que cette victime s’ajoute aux 7 autres enregistrées depuis le début de l’été 2015 au niveau de différents points d’eau de la wilaya de Sétif, où les piscines font défaut.

Les jeunes Sétifiens sont le plus souvent obligés d’aller se baigner dans des lieux non surveillés ou inappropriés. Les plus téméraires rallient la grande bleue en moto ou dans des camionnettes.

Notons à toutes fins utiles que les piscines du chef-lieu de la wilaya ont baissé rideau durant la grande canicule, au grand dam de leurs utilisateurs qui s’expliquent mal la manière de faire des gestionnaires de ces espaces publics.

Ces derniers sont d’une manière ou d’une autre responsables de la mort des 8 victimes, âgées de 13 à 44 ans. Sous d’autres cieux, ce bilan macabre aurait eu l’effet d’une bombe ou d’un énorme scandale.

Les responsables concernés par ce volet sont non seulement interpellés, mais doivent rendre compte à propos de la fermeture de nombreuses piscines pour lesquelles les pouvoirs publics ont consacré de gros investissements.

Les chargés de ce dossier vont-ils faire au moins leur mea culpa?

L’opinion publique des hautes plaines sétifiennes, où beaucoup de choses traînent, scrute l’horizon…

Kamel Beniaiche

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)