Sétif - Football

Nouvelle consécration sétifienne

 Stade du 8 Mai 45 (Sétif) Arbitrage de Mohamed Rajab, Amer Benslim et Fethi Berghati (Libye) Averts : Kamoune et Hammami (CSS) But : Hemani (85') ESS ESS : Chaouchi, Raho, Metref, Laïfaoui, Diss, Lamouchia, Kacem (Hachoud 65'), Bouaza, Hadj Aïssa, Djabou (Djallit 78') Ghazali (Hemani 64') Entr. : Zekri CSS : Rabaoui, Bouzidi, Hammami, Rouid, Abbès, Mahyaoui, Kamoune, Ayta, Guebli (Guemamdia 45') Bensalah, Maâloul Entr. : Lechantre Le public qui s'est déplacé en nombre au chaudron pour assister à la Supercoupe de l'UNAF est resté sur sa faim. La quelconque prestation de l'Entente, qui a trouvé moult difficultés pour s'imposer devant la réserve du CSS, en est la cause. Il faut en outre savoir que les « Noir et Blanc » de la capitale économique du pays de Ben Ali se sont présentés sans neuf titulaires. Contrairement au coach de l'Entente qui a fait de ce match honorifique un objectif, Lechantre a bien profité de l'opportunité pour donner du temps de jeu à ses remplaçants. Ces derniers ont tout au long de la partie donné du fil à retordre à une bien pâle formation sétifienne. Celle-ci s'est illustrée par un jeu approximatif, de nombreux déchets, une aléatoire condition physique et l'individualisme des Djabou et Hadj Aïssa qui a fait l'affaire des Clubistes en jambes et très disciplinés tactiquement. A la surprise générale, Hocine Metref qui s'est éloigné des terrains depuis le fameux match de l'EST, et ce, pour des raisons évidentes (blessure), a été titularisé au poste de latéral gauche. La fraîcheur physique a trahi Hocine qui n'a pas été d'une grande utilité à son équipe ayant manqué d'inspiration, de fond de jeu et de cohésion entre les lignes. Ces paramètres ont joué de vilains tours au jeune Ghazali.Sacrifié pour des questions de « statistiques », le transfuge de Tlemcen a été non seulement esseulé en attaque mais n'a, à aucun moment de la partie été soutenu ou alimenté par de bonnes balles de ses supposés « appuis », Djabou et Hadj Aïssa, hors coup. L'incompréhensible incorporation de Hemani qui vient d'écoper de quatre matches de suspension infligés par la CAF à la suite de son mauvais comportement lors du dernier Mazembe-ESS, a intrigué les initiés expliquant mal les choix de Zekri qui oublie que l'importante rencontre de Dynamos se profile à l'horizon. Privilégiant le résultat immédiat, le coach ententiste n'a donc pas jugé utile de procéder à une revue des effectifs. Rien que pour avoir une idée sur la forme des nouvelles recrues, tels Benmoussa, Boucherit, Benchergui et Djallit. Lesquels ont besoin d'un temps de jeu pour s'intégrer dans un groupe qui cafouille. N'étant plus sur la même longueur d'onde que son entraîneur, Serrar le président du conseil d'administration issu de l'assemblée générale des gros actionnaires du club, n'a pas assisté à la rencontre, caractérisée par une très mauvaise organisation.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)