Saida - Immobilier

Les logements de la controverse



Les logements de la controverse
Bien que la wilaya de Saïda ait bénéficié d'une enveloppe financière conséquente, soit 8 582 milliards de cts pour 3 159 opérations dont 2 333 en PCD et 856 sectorielles en 1999/2009, alors que le quinquennal en cours a réservé 12 665 milliards de cts, dont 2504 milliards pour l'exercice 2010/2011 pour la réalisation de 236 opérations sectorielles (PSD) et 279 du plan communal (PCD), seuls 02 deux projets relatifs au secteur des forêts ont été clôturés pour cet exercice. Et les élus de l'auguste APW ont suivi ce bilan qui fait état de 115 opérations lancées. Pourquoi ce retard chaque jour son lot de déception. En effet durant l'année 2010, il a été réalisé 4 228 logements dont 3211 unités en zone rurale et 291 sous l'auto-construction ainsi que 241 logements participatifs et 485 locatifs. Ces deux derniers types font l'objet de controverse, le LSL destiné aux catégories à ressources limitées et le LSP aux moyennes bourses. Or, il s'avère que la wilaya n'a pas distribué de logements depuis près de 10 ans pour offrir 850 aux 21 292 demandeurs de locatif, un déficit difficile à combler d'autant que les opérateurs entreprises et artisans manquent de moyens d'expérience et parfois de compétences, à l'image des logements réalisés sans colonne argumentera le chef de l'exécutif en réponse aux interrogations et d'ajouter que sur les 5 708 habitations précaires recensées sur 102 sites il a été recasé 947 foyers et 4761 autres le seront ultérieurement, au fur et à mesure de l'avancement des travaux du RHP. 105 logements réservés au RHP soit 50 à Sidi Boubekeur et 55 à Ouled Khaled ont été achevés en 2010 et distribués. Toutefois, la concentration de la demande en milieu urbain et le retard dans la réalisation, à moins d'une opération d'envergure, le projet turc n'ayant pas abouti ne sauront accélérer le rythme fut-il reconnu. Mais nous persistons dans notre volonté de relever le défi pour peu que les citoyens sachent choisir leurs représentants fut-il préconisé par le wali.
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
(Les champs * sont obligatores)